Alain Crozier, le président de Microsoft France, a confirmé aux médias l’arrivée prochaine de Windows 9.

© AFP
© AFP

Contre toute attente, le président de Microsoft France aurait confirmé l’arrivée de Windows 9 aux médias français à l’occasion de la conférence de presse de la rentrée du groupe informatique américain. “L’année dernière, nous étions avec une version Windows 8, dans quelques jours, nous sortirons notre nouvel OS Windows 9” aurait-il déclaré, avant que l’un de ses collaborateurs n’apporte quelques précisions. Ainsi, le nom final de Windows 9 n’aurait pas encore été défini, et les employés de Microsoft continueraient de l’appeler Windows Threshold en interne.

Autre thématique intéressante soulevée lors de la conférence : la probable compatibilité de l’OS avec les systèmes low-cost, embarquant seulement 256 Mo de RAM. Une stratégie qui permettrait de faire baisser les prix des machines tournant sous Windows mais aussi de pousser davantage les utilisateurs à adopter le cloud de Microsoft, OneDrive.

Windows 9 succèderait à Windows 8, qui était sorti fin octobre 2012 et «réinventait» le logiciel vedette de Microsoft pour l’adapter aux écrans tactiles des tablettes et des smartphones avec notamment une série de gros boutons sur son écran d’accueil renvoyant à diverses applications.

Microsoft avait annoncé il y a six mois avoir franchi la barre des 200 millions de licences pour Windows 8, un nombre qui comprenait à la fois des mises à jour opérées directement par les consommateurs et des installations en usine par des fabricants de tablettes et de PC sur des appareils qui n’avaient donc pas forcément été vendus.

Selon les dernières rumeurs, Microsoft réfléchirait à proposer son nouvel OS gratuitement aux utilisateurs de Windows 8, même si officiellement, aucune information n’a filtré sur le sujet.

E.F. avec AFP.

12 Commentaires

  1. Win9, s’il est gratuit (pour les pauvres utilisateur du 8 ) ne sera pas Libre, enfermant toujours plus ses utilisateurs dans des non-choix et une logique de profit.
    Passer à GNU-Linux fait beaucoup de bien … tant au portefeuille qu’aux machines qui ne risquent plus de se faire jeter après 3 ans pour “incompatibilité”.
    Et la conscience aussi s’allège du coup 😉

    • toujours à vanter linux, il est gratuit, de plus en plus simple d’utilisation c’est vrai, je l’ai testé plusieurs fois, et plusieurs distributions, mais j’en suis tjs revenu à windows, suite à différents bugs (affichage qui ne gardait pas ses paramètres (dual screen), résolutions qui se modifiaient sans toucher à quoique ce soit, juste au redémarrage, problème énorme pour les jeux prévus pour ms, wine est quand meme toujours limité à ce niveau), linux est bien pour une utilisation basique et/ou bureautique malheureusement…

  2. Passer sur Linux, c’est bien, mais 50% du temps il ne s’installe pas correctement : wifi qui ne fonctionne pas, veille prolongée qui fait planter l’ordi et j’en passe. Je l’ai pourtant utilisé pendant huit ans et suis très content d’avoir retrouvé Windows XP puis 7 ensuite…

    Sans compter que Linux est moins accessible à l’utilisateur lambda, avec ces lignes de code qu’il faut connaître dès qu’on veut configurer un truc ou installer un programme. Les utilisateurs ne sont pas tous des passionnés d’informatique…

    • Vous devriez tester les dernières versions. Au contraire, l’utilisateur lambda s’y retrouve plutôt bien. Votre affirmation était, il est vrai, justifiée dans un lointain passé.

    • Cela fait bien longtemps pour la personne lambda qu’installer Linux est encore plus simple et plus rapide que d’installer n’importe quelle version de Windows. Plus de ligne de code à saisir : tu télécharges ta distribution sur une clef USB, tu sélectionnes la lecture dans le BIO-Dos et tu te laisses aller. Ma fille de 13 ans a installé Ubuntu 14.04 seule. Plus de problème de connexion wifi et de plantage, en ce qui me concerne, depuis 2010. Il faut juste choisir sa bonne distribution. Ubuntu, Mint, Fedora, par exemple, sont excellentes. En fait, l’installation et l’utilisation de Linux sont enfantins.

    • J’ai l’impression que ça fait un bail que vous avez essayé Linux. Votre commentaire ne correspond pas à un Linux Ubuntu 14.04 ou un Linux Mint dernier cri. L’ergonomie n’a plus rien à envier à Windows ou iOS.

      • J’ai quitté Linux il n’y a pas si longtemps. Ceci dit je veux bien me renseigner sur ce qui a changé.

        Après, l’installation n’est pas compliqué en soi, je suis d’accord, mais ici je parlais des bugs que l’installation laissait. Et là il fallait obligatoirement faire appel à des connaisseurs qui soit résolvaient le problème (souvent après de nombreuses recherches et des manipulations pas forcément faciles, ce qui repose le problème de l’accessibilité) soit découvrant sur internet que ce bug était impossible à corriger sur mon modèle d’ordi (et là j’ai été ahuri de la quantité de modèles d’ordi où Ubuntu ne pouvait pas s’installer correctement).

    • J’ai quitté Linux il n’y a pas si longtemps. Ceci dit je veux bien me renseigner sur ce qui a changé.

      Après, l’installation n’est pas compliqué en soi, je suis d’accord, mais ici je parlais des bugs que l’installation laissait. Et là il fallait obligatoirement faire appel à des connaisseurs qui soit résolvaient le problème (souvent après de nombreuses recherches et des manipulations pas forcément faciles, ce qui repose le problème de l’accessibilité) soit découvrant sur internet que ce bug était impossible à corriger sur mon modèle d’ordi (et là j’ai été ahuri de la quantité de modèles d’ordi où Ubuntu ne pouvait pas s’installer correctement).

  3. Bruno, je ne suis pas un power user Linux mais vous semblez avoir au moins 10 ans de retard sur ce qui se fait actuellement sur certaines distributions très grand publique (notamment sur Ubuntu où la ligne de commande est tout à fait évitable pour un débutant, sans parlé de la compatibilité des distributions actuelles avec la plupart du matériel standard). De plus, du temps du DOS, les gens n’étaient pas forcémnt des passionnés et étaient tout à fait capables de lancer uen ligne de commande pour installer leurs programmes.

  4. Avant l’achat d’un PC un ami demande à un informaticien:
    – Tu me conseilles Linux ou Windows ?
    Celui-ci lui répond – Tu as du temps ou de l’argent ?

    Bon résumé:
    – Windows est payant et reste facile d’emploi pour tous
    – Linux est gratuit mais quelle perte de temps quand on installe un logiciel…

    • Votre informaticien n’a malheureusement pas posé la bonne question qui aurait été: quelle sera l’utilité de votre ordinateur?
      Il n’y a pas de meilleurs OS, mais bien un OS qui répond à un besoin de l’utilisateur. Je travaille uniquement sous Linux et la gestion de serveur est très aisée sous ce système. Mon comptable ne pourrait se permettre un Linux, ni même un Mac tout simplement parce que les programmes de comptabilité sont uniquement sous Windows. Qui plus est, installer un programme sous Linux est simple, c’est une sorte d’apple store avant la lettre. Avez-vous seulement testé?
      En d’autres termes, je perdrais beaucoup de temps et d’argent à vouloir faire de la comptabilité (avec un programme officiel bien sûr) sous Linux, mais je perdrai tout autant d’argent et de temps à vouloir gérer mes serveurs sous Windows.

Comments are closed.