Il y a 15 ans déjà, naissait le Wifi. La technologie, qui s’est beaucoup améliorée au fil des années, occupe désormais un rôle central dans nos activités.

© AFP
© AFP

C’est devenu presque un réflexe lorsqu’on voyage à l’étranger. D’un clic, on active le Wifi, et on recherche presque désespérément une connexion ouverte, qui nous permette de connecter au reste du réseau pour avoir accès aux dernières actualités, aux dernières photos postées par nos amis, et même aux messages envoyés via WhatsApp. Le Wifi occupe aujourd’hui un rôle central dans nos vies, et est même devenu plus important que notre smartphone, notre PC ou notre GPS. Sans lui, impossible d’utiliser Netflix, d’écouter de la musique dans différentes pièces avec votre système audio Sonos, de télécharger des films, d’utiliser toutes sortes d’accessoires connectés, ou de vous connecter au Web sans faire exploser votre forfait.

La Wi-Fi Alliance le rappelle aujourd’hui : le Wifi a véritablement bouleversé nos vies. Chaque jour, plusieurs milliards d’appareils se connectent au Web grâce à une connexion Wifi, échangent des informations, et permettent de rester en contact avec des êtres chers. Le B2B n’a pas boudé la technologie en adoptant en masse le Wifi, que ce soit en entreprise, dans les hôtels, les foires et parfois même les villes. Plus d’un foyer sur quatre dans le monde serait connecté à un réseau Wifi.

Au cours de ces dernières années, le Wifi a également beaucoup évolué en termes de puissance. Ainsi, s’il fallait plusieurs dizaines de minutes pour télécharger un film il y a 10 ans, il ne faut plus que quelques secondes aujourd’hui pour télécharger son équivalent, en haute définition, aujourd’hui. Et à en croire la Wi-fi Alliance, le Wifi n’a pas encore tiré sa dernière cartouche…

3 Commentaires

  1. “D’un clic, on active le Wifi, et on recherche presque désespérément une connexion ouverte, …”

    le problème est bien là : bien au delà de la 4G, le wifi permet(rait) un véritable réseau pervasif nous permettant de toujours rester en connection pour un cout ridicule, avec des débits symétriques montant et descendant, pour être internautes acteurs et non seulement consommateurs (à l’inverse des ADSL & co). Les réseaux Mesh, technologies développées depuis le début du wifi en open source, sont utilisées notamment par les armées, permettent de partager le bien commun qu’est le spectre électromagnétique. Mais il fallait compter sans l’appétit des actionnaires qui, tout comme ils ont coupé les fonds à Nikolas Tesla en son temps, n’ont eut de cesse de brider les contrats commerciaux et de noyauter pour mieux les contrôler les projets hybrides menaçant leur égémonie (Fon p.ex.)

    Mais le Wifi est toujours là, toujours plus rapide, et des réseaux urbains alternatifs se sont construits, souvent pour combler les failles d’un système commercial défaillant (même à Laeken, Bxl par ex. l’ADSL est à 4Mb/s, au mieux, sur le réseau de cuivre monopolisé par belgacom, alors que c’est un bien commun qui pourrait aussi être bien mieux géré) :

    Guifi.net en espagne, Freifunk.net en Allemagne, la France essaime quand à elle des opérateurs locaux combinant les diverses technologies de connections libres avec la fédération fdn.org

    En Belgique comme il se doit c’est un patchwork mélant divers projets et orientation, avec Wirelessbelgie.be, Reseaucitoyen.be/Bombolong.net ou encore la première structure associative destinée à fournir de l’accès internet en belgique qu’est Neutrinet.be (premier essaimage étranger de fdn.org par ailleurs).

    le chemin est long, (la culture dominante ne favorise pas l’innovation contrairement à ce qui est soutenu généralement) mais la voie est libre.

    De manière plus directe, l’Electronic Frontier Fundation a lancé l’initiative Openwireless.org encourageant les particulier, les commerçant et les ISPs à ouvrir le wifi local, avec les recommandation de sécurité adéquate (et un firmware adapté en cas de besoin… ) et ce, dans l’intéret de tous.

    Vous aussi, vous pouvez devenir acteur du réseau, et ne plus être simplement passif, en rejoignant un de ces projets.

    Et que vive le wifi, qui bien utilisé (répartition des antennes notamment), est bien moins nocif que les G(SM, 3G, 4G, etc… ) et surtout “libre”! …

  2. “Sans lui, impossible d’utiliser Netflix, d’écouter de la musique dans différentes pièces avec votre système audio…”
    il connait pas le walkman le type mdr, sinon je savais pas que netflix faisait une différence entre les types de connexions pour en rejeter les cablées et accepter uniquement les requêtes des connexions wifi…
    petite dédicace à la puissance montante des réseaux qui me permet de consommer plus vite et aux hackers de violer ma vie privée encore plus vite

  3. Et que vive le wifi, qui bien utilisé (répartition des antennes notamment), est bien moins nocif que les G(SM, 3G, 4G, etc… ) et surtout “libre”!

Comments are closed.