Lorsqu’on parle d’ordinateurs portables, on pense bien sûr au MacBook d’Apple mais aussi aux PC sous Windows, mais depuis peu, le consommateur belge a également le choix d’un nouveau type de machine avec le Chromebook. En l’occurrence, ce sont les C720 et C720P qu’Acer propose sur le marché belge pour le moment. Caractéristique principale de ces terminaux? Ils sont vendus à prix plancher. Mais attention aux mauvaises surprises…

Un design élégant, un prix attractif... mais des fonctionnalités très limitées © E.F.
Un design élégant, un prix attractif… mais des fonctionnalités très limitées © E.F.

Vendus respectivement à 269 et 349 euros en magasin, les Chromebooks C720 et C720P sont les deux premiers ordinateurs portables sous Chrome OS à débarquer en Belgique. D’ici quelques jours, d’autres modèles de HP et Samsung devraient être disponibles à la vente. Mais attention, car si ces machines semblent à priori très intéressantes en raison de leur tarif ridiculement bas, les fonctionnalités proposées sont plutôt limitées…

Contrairement aux PC sous Windows, les Chromebooks ne permettent pas d’installer de programmes tiers. Exit donc PhotoShop, Lightroom, Office et même Skype! Verrouillé, l’OS de Google se contente de proposer quelques applications préinstallées, et reposant toutes sur les services de Google. Mais là aussi, l’utilisateur est limité dans ses choix, puisque système d’exploitation cloud oblige, l’ordinateur sera pratiquement inutilisable une fois déconnecté du Wifi.

L’intérêt du Chromebook dépendra donc principalement de l’utilité que vous en aurez. Si vous cherchez une machine qui vous accompagne partout, mieux vaut opter pour un PC portable classique. Si vous souhaitez utiliser des programmes tiers, là aussi, mieux vaut s’orienter vers un autre choix. En revanche, si c’est une machine uniquement destinée à un usage à domicile, le Chromebook peut s’avérer être le juste choix. A condition, bien sûr, que vous n’en attendiez pas trop… Surfer, regarder des vidéos, écouter de la musique, chatter sur Hangouts et rédiger des documents avec la suite bureautique de Google seront à peu de choses près vos seules options. Inutile donc de préciser que si c’est une machine polyvalente que vous cherchez, mieux vaut vous tourner vers un autre OS…

© E.F.
© E.F.

En réalité, l’intérêt d’un Chromebook est très relatif. Pour les étudiants par exemple, il est préférable d’évoluer au sein d’un écosystème connu, et offrant une vaste compatibilité, comme Windows. Pour les utilisateurs qui recherchent juste une machine “bon marché”, une petite tablette 8 ou 10″ sous Android fera également parfaitement l’affaire. Quant aux professionnels, Windows et Mac présentent beaucoup plus d’atouts que cet OS aux fonctionnalités limitées. Reste alors quelques options dans divers secteurs. L’enseignement, par exemple, a offert une place de choix aux Chromebooks, notamment aux Etats-Unis, où un grand nombre d’établissements scolaires se sont équipés des petits ordinateurs portables de Google. Leur prix attractif en font en effet la machine idéale pour surfer et encoder des lettres ou documents. Pour les professionnels, le Chromebook peut également s’avérer être une excellente machine de remplacement en cas de panne, qui permettra de patienter quelques jours en attendant la réparation du PC.

Si vous envisagez d’acheter un Chromebook à votre enfant pour la rentrée scolaire, songez à vérifier auprès de l’établissement scolaire de quels programmes il aura besoin au cours des prochaines années d’étude. Si le prix attractif des Chromebooks vous poussera peut-être à craquer sur un coup de tête, il est important de garder à l’esprit les limitations de l’OS lors de l’achat, et de prendre en compte vos besoins, sans quoi vous risquez très vite de devoir retourner en magasin pour vous acheter une nouvelle machine. Egalement, notons que le prix des PC portables classiques a beaucoup diminué, et qu’il est désormais possible de se procurer un PC sous Windows 8, tactile, et hybride, avec Office 2013 intégré, pour moins de 300 euros.

© E.F.
© E.F.

Dans le cas du Chromebook que nous avons eu l’occasion de tester, le C720P, on remarquera par ailleurs quelques caractéristiques intéressantes. Tout d’abord, l’acheteur du Chromebook reçoit automatiquement 100 Go d’espace de stockage dans le cloud de Google, ce qui est en soi plutôt un beau cadeau, même si l’offre est limitée dans le temps. Notons cependant que la machine est elle limitée à un stockage de 32 Go seulement. Autre fonction intéressante : l’écran de l’appareil est tactile, mais l’intérêt d’un écran tactile sur le Chromebook est aussi plutôt relatif, dans la mesure où la machine n’est pas vraiment conçue pour jouer, et l’écran n’est pas détachable du socle. L’atout principal de la machine restera son design plutôt élégant, qui, allié à la rapidité du système (merci au SSD) et à sa bonne autonomie (7,5 heures selon Acer), en font une bonne alternative aux PC d’entrée de gamme, pour ceux qui cherchent juste à surfer sur une machine disposant d’un clavier physique…

Conclusion

Intéressant pour celui qui ne souhaite pas se ruiner en se procurant un PC portable aux fonctionnalités basiques, le Chromebook peut être une alternative intéressante au PC portable classique. Pour des raisons évidentes de compatibilité et de puissance, la plupart des gens lui préféreront cependant un ordinateur portable classique ou une tablette, des machines qui ont beaucoup plus à proposer que le Chromebook. Cependant, si vous cherchez uniquement une machine pour surfer ou dactylographier des textes, le Chromebook est une alternative à envisager. Pour les professionnels, il peut également faire office de machine de remplacement bon marché, à sortir en cas d’urgence. Mais attention : sans une connexion Wifi, le Chromebook reste pratiquement inutilisable. Rapide, offrant une bonne autonomie et plutôt joli, le C720 d’Acer reste en tout cas une option à envisager.

15 Commentaires

  1. Il reste aussi un PC sous Linux. Dans tout bon magasin d’informatique il est possible d’acheter un PC sans licence Windows et d’y installer l’OS de son choix comme Linux. On en revient ainsi à un prix correct et une machine plus performante qu’avec l’OS de Google.

    • j’approuve totalement le choix de linux, je recommande la distribution manjaro presque installable par un néophyte =)

      un Chromebook c’est bien mais assez limité car bloqué dans l’univers google…

      • Un Chromebook est une machine Linux. Il suffit de la démarrer en mode développeur et d’installer un utilitaire nommé “crouton” pour faire tourner simutanément ChromeOS et (par ex.) Ubuntu et là on peut installer ce que l’on veut.

  2. Avez vous vraiment testé un Chromebook ? Il y a des centaines d’applications disponibles gratuitement. La suite de Google ( Google Docs, slides,… ) est compatible MS-Office et disponible offline. De nombreuses applications sont disponibles offline. Vous pouvez même écrire des emails offline qui seront envoyés automatiquement lorsque vous vous connectez. Et Skype est disponible via Outlook.com

  3. Pas vraiment des applis non, plutôt des extensions comme ils appellent ça. Et la vaste majorité – au bas mot 90% – font partie de ces applis qui encombrent le Store. Après, oui il y a moyen de faire quelques petites choses hors ligne, mais dans l’ensemble, c’est un ordinateur cloud, et la majorité des fonctionnalités sont liées à la connexion Internet.

  4. Il semble cependant que le chromebook avec un dual boot ChrUbuntu en fait une sacré bonne machine mobile…
    Mais en gros vouloir un petit ordinateur, mobile, c’est vouloir un netbook qui ne se font plus…

  5. Il me semble qu’avant de faire ce test vous aviez déjà des aprioris… J’utilise un ChromeBOOK HP 11″ depuis 1 an pour le travail et vie privé. Je fais ma facturation, traitement de texte, lis, gère mes mails, regarde des films, télévision, écoute de la musique. Ce que font en gros 90% des utilisateurs. La machine est rapide, pas de prise de tête. Pour rien au monde je ne retournerai sur mon Mac ou PC. Un utilisateur heureux sous Chromebook. 😉

  6. Vous ne saisissez pas l’intérêt du Chromebook. C’est une machine destinée essentiellement pour faire les taches courantes: internet, bureautique, films, musiques etc.
    On peut faire toutes ses choses gratuitement, sans acheter ni installer quoique ce soit.
    Le tout dans des conditions agréables puisque la machine démarre en 5 secondes, et ne sera jamais impacté par des problèmes de virus, spyware malware. Et franchement, rien que ça , ça change la vie…

    On peut l’utiliser sans connexion Internet, faudrait cesser d’alimenter un préjugé aussi stupide…
    Il est vrai qu’on utilise le navigateur Chrome pour lancer les applis bureautique, mais ça marche aussi sans connexion Internet hein !

  7. Ce genre de bidule est un connerie sans nom.
    Ça n’est pas évolutif du tout (pour la plus part),Google vous suce toutes vos infos personnelles, l’usage est limité, et le netbook est loin d’être mort contrairement à ce que certains disent. L’Asus F205TA-BING-FD018B est une petite bombe qui va sortir prochainement à un prix plancher. De quoi oublier vite fait ces conneries de Google.

  8. haha j’en doute. Après l’échec de windows 8, ils nous sortent windows 8.1 avec Bing .
    La machine est bonne. Pas l’OS

    • Win8 n’est pas mauvais. Certe compliqué à prendre en main, mais mauvais c’est juste faux.
      Contrairement à Gchrome, il permettra de partir loin d’un wifi pendant 3 semaines sans limiter l’utilisation du portable 😉
      Par ailleurs, tous les chromebook ne permettent pas l’installation d’un Linux, certains sont bloqués. Faut pas induire les gens dans l’erreur comme ça, c’est pas bien!

  9. “Verrouillé, (…) se contente de proposer quelques applications préinstallées”, peu de possibilités d’optimisation… En quoi cela diffère-t’il de ce que propose Apple pour tous ses produits?

  10. Je rejoins David… c’est du grand n’importe quoi cet article… j’ai même un gros doute sur le fait que le journaliste à tester un chromebook plus de quelques heures… 🙁

    Mais le commentaire en retour en dis encore plus long… ce ne sont en rien des “extensions”. (ce n’est pas parce que ce n’est pas développé en C++ que ce sont des extensions lol) Vous êtes conscient qu’avoir une application outlook installée sous windows ne servira également à rien sans connexion internet?!

    Après, bien entendu que ce n’est pas fait pour faire du photoshop, et puis il est très connu que la première chose qu’un utilisateur standard fera en achetant son pc c’est d’installer Photoshop… :p (et payer sa licence bien entendu. 🙂 )

    Soit, je ne suis pas convaincu que vous ayez compris le principe. Même si il y a sans doute des limitations aux chromebooks, que je ne dis pas qu’il faut conseiller un chromebook comparé à un windows (chacun son usage et ses besoins), mais rédiger quelque chose de si réduit, c’est dommage… 🙁

  11. Pas de virus… car personne n’en a encore créé, et que le public visé serait minime, chrome OS est encore très jeune. L’argument des virus était également cher à Apple, avec OSX, jusqu’au jour où…

    Les performances? Si vous en avez vraiment besoin, passez à un pc portable (voire une tour, mais adieu le côté portable). Un vrai, type workstation, pas un ultrabook ou un macbook qui surchauffera après 5 minutes.

    Plus rapide à démarrer? Mon laptop sous W8.1 démarre (cold boot) en 10 secondes top chrono. Il suffit de connaitre son matériel, et de le (faire) configurer correctement. Au point que je préfère allumer le PC que la tablette. Moins mobile, mais ce n’est pas ce que je lui demande, pour ça, il y a les smartphones.
    La machine est bonne, l’OS également. Mais les deux n’y peuvent rien si l’utilisateur est incompétant (ou un con pédant si vous préférez).

    Quand à acheter(/utiliser) un appareil avec un OS fermé, lancé par le publicitaire Google, non merci, je donne encore un peu d’importance à ma vie privée.
    Dommage que linux soit tant oublié des constructeurs.

Comments are closed.