Vendu uniquement sur invitation, le OnePlusOne est le premier smartphone d’une entreprise chinoise, supposée filiale du fabricant Oppo. L’appareil se caractérise par une finition digne d’un smartphone très haut de gamme, et un prix particulièrement attractif… Alors, faut-il craquer pour son design élégant ou son interface épurée? La réponse dans notre test complet!

Le OnePlusOne intègre la surcouche Cyanogen, avec une interface épurée. - © E.F.
Le OnePlusOne intègre la surcouche Cyanogen, avec une interface épurée. – © E.F.

Vendu sous la barre des 300 euros, le OnePlus One est pourtant en mesure de rivaliser avec les meilleurs flagships du moment. Doté d’un écran de 5,5″ à la résolution Full HD (1920×1080), l’appareil impressionne de par ses dimensions, son poids léger, et la qualité de son écran (403ppi, Gorilla Glass 3). Elégant, l’appareil est disponible en deux coloris : l’un blanchâtre plutôt passe partout, et l’autre grisâtre, beaucoup plus raffiné, qui rappelle la peau d’une pêche lorsqu’on le touche. D’un point de vue purement visuel, le OnePlusOne est une franche réussite. Le cerclage en métal qui entoure l’écran est élégant, la face arrière, légèrement bombée, offre une excellente prise en main, et l’appareil est très agréable au toucher. Bref, c’est une sacrée bonne surprise pour un smartphone “chinois”.

Plus surprenant, le OnePlusOne impressionne également au niveau de ses performances. Le fabricant a opté pour le meilleur processeur de Qualcomm, le SnapDragon 801, qui est cadencé à 2,45Ghz, et épaulé par 3 Go de RAM. Ajoutez à cela une interface épurée qui se rapproche de ce qu’on trouve au sein de la gamme Nexus, et une surcouche Cyanogen, et vous comprendrez pourquoi certains affirment qu’il s’agit là du smartphone Android le plus fluide jamais créé. Véritble régal pour surfer sur Internet, jouer, regarder un film, le OnePlusOne semble avoir été conçu pour les gros consommateurs de multimédia. A noter cependant qu’en dépit d’une puissance impressionnante, le OnePlusOne peut subir quelques petits ralentissements avec certains jeux, ce qui est en soi plutôt surprenant. Mais rien de vraiment grave…

Le design sort du lot. - © E.F.
Le design sort du lot. – © E.F.

Si l’on regrette que l’appareil ne dispose pas d’une batterie amovible, et donc remplaçable, on reconnaîtra en revanche que les 3.100mAh de la batterie sont largement suffisants pour tenir presque deux journées sans recharger son smartphone. Plus déconcertant, malgré que l’appareil s’adresse avant tout aux geeks, il n’intègre aucun port microSD, et ne propose pas non plus de double-port SIM. Ceci tant dit, vu que la version proposée à 299 euros intègre 64 Go d’espace de stockage, la majorité des utilisateurs devraient avoir largement assez pour stocker leurs photos, musiques et jeux.

Du côté de l’APN, le OnePlusOne s’en sort également plutôt bien avec un capteur de 13 mégapixels standard, plutôt bon sans être exceptionnel, et qui est même capable de filmer en 4K (voire en 1080p à 60fps). L’appareil est très bon pour la macro e la photo de jour, mais a tendance à décevoir aussitôt qu’il est question de prendre une photo dans un environnement peu éclairé. L’APN frontal, destiné à la selfie, est lui un poil moins satisfaisant que son homologue dorsal.

Le téléphone de geek?

L'écran est l'un des gros atouts du OnePlusOne - © E.F.
L’écran est l’un des gros atouts du OnePlusOne – © E.F.

Survitaminé, le OnePlusOne n’a donc pas grand chose à envier au HTC One M8 ou au Galaxy S5 au niveau des performances. Il parvient même à s’en démarquer grâce à son design innovant et son interface épurée, qui rappelle l’Android pur qu’on retrouve sur les Nexus. Intégrant par défaut KitKat, l’appareil tourne en réalité sous le mod Cyanogen, très apprécié des geeks. Celui-ci permet à ceux qui le souhaitent de personnaliser davantage leur smartphone en attribuant des comportements à certaines touches, en permettant de choisir le type de défilement entre les différentes pages et de régler leur espacement, et de contrôler l’accès des applications aux données personnelles. Plus intéressant encore : le mod permet de chiffrer les données du smartphone, pour éviter que vos données se retrouvent dans la nature… Bref, des petits plus très intéressants, qui rendent l’expérience Android encore plus riche.

En revanche, il est important de noter que le OnePlusOne souffre d’un petit défaut qui pourrait contrarier les propriétaires de gros abonnements. En effet, l’appareil ne supporte que les bandes 4G 2100, 1800, AWS, 2600 et 700 MHz, ce qui signifie qu’il ne sera pas toujours évident de faire tourner le smartphone en 4G partout en Europe, où les bandes à 800Mhz sont plutôt communes. Bref, un petit défaut qui poussera les utilisateurs les plus connectés à attendre un éventuel OnePlusTwo avant de craquer…

Conclusion

Deux fois moins cher que l’iPhone 5s, le Galaxy S5 et le HTC One M8, le OnePlusOne n’a pourtant pas grand chose à envier à ses principaux rivaux. Doté d’un écran de 5,5″ proprement impressionnant, d’un processeur surpuissant et d’une interface à la fois épurée et très fluide, le OnePlusOne est un véritable régal à utiliser. Rêve de geek devenu réalité, le OnePlusOne est probablement le meilleur smartphone Android du moment, et une très bonne alternative au HTC One M8 et au Galaxy S5. Proposé à un prix défiant toute concurrence, il s’adresse principalement aux gros consommateurs de médias et aux geeks, qui sauront tirer parti de ses performances de haute volée et de son interface très riche en subtilités.

Attention – Le OnePlusOne n’est pas disponible en magasin et ne peut être acheté directement sur Internet. Pour avoir la chance d’en acheter un, il faut soit avoir reçu une invitation du constructeur, soit connaître quelqu’un qui a eu la chance de recevoir une invitation, et qui peut à son tour partager des invitations avec son cercle d’amis. En d’autres termes, il faut fouiller sur les forums de geeks, et sur les sites spécialisés, avec l’espoir de tomber sur la bonne personne. Une fois l’invitation reçue, l’internaute peut précommander le smartphone sur le site du fabricant, et attendre patiemment que OnePlus lance sa machine…

19 Commentaires

    • la bande jaune c’est pas un défaut mais un problème de colle qui n’a pas fini de sécher … ça disparaît au bout de quelque temps.

      • Pour la bande blanche, je peux t’assurer que c’est minime, je l’ai reçu hier (sûrement un des premiers belge) et il m’a fallu 24h pour voir cette mini bande absolument pas gènante (je connais personne qui garde une page blanche en permanence allumée sur son téléphone). Et faut pas oublier qu’il coûte 300 euros et honnètement je vois pas de défaut.

  1. Thanks for some other informative website. The place else could I get
    that kind of nfo written in such a perfect way?
    I have a project that I’m simply now operating on, and I’ve
    been at the look out for such information.

Comments are closed.