Une nouvelle fonctionnalité, qui pourrait être dévoilée par le service de VOD avant la fin de l’année, permettra aux utilisateurs de regarder autant de séries et autres films peu glorieux sans que personne ne le sache.

netflix1

Les services de vidéos à la demande comme Netflix s’imposent de plus en plus dans les habitudes de visionnage des téléspectateurs, mais on n’oublie trop souvent que toutes les personnes vivant sous le même toit peuvent savoir ce que les autres regardent ou a regardé. Si vous n’avez rien à cacher de vos goûts ou de vos habitudes de visionnage, aucun problème, mais sachez que si vous vous connectez en même temps sur Facebook et Netflix, tout le monde saura ce que vous visionnez.

Si comme un nombre grandissant de téléspectateurs vous avez parfois honte de ce que vous regardez, ou si vous préférez que votre moitié ne sache pas que vous avez passé la nuit à regarder “Game of Thrones”, le mode privé pourrait s’avérer très utile.

Cliff Edwards, le nouveau directeur de la communication de Netflix, l’a expliqué en ces termes au site Gigaom: “Nous sommes en train de tester une fonctionnalité qui permettra à l’utilisateur de choisir de visionner un programme en ‘Mode Privé’. En choisissant cette option, le programme n’apparaîtra pas dans son historique de visionnage, et il ne pourra pas non plus être utilisé pour déterminer des recommandations d’autres programmes à regarder à l’avenir”.

La firme teste actuellement ce nouveau dispositif mais la date précise de lancement n’a pas encore été dévoilée. Une chose est sure, le succès de ce mode est garanti.

En effet, l’avènement de services comme Netflix changent nos habitudes télévisuelles, et le temps que nous passons devant les écrans (téléviseurs, ordinateurs ou tablettes).

Il y a à peine 12 mois, lors d’une étude sur le “binge-watching” (visionnage de nombreux épisodes d’une même série d’affilée), 53% des Américains interrogés décrivaient cette pratique comme néfaste, or, elle s’est popularisée au cours des derniers mois.

A en croire un sondage signé TiVo Research and Analytics paru en juin dernier, 91% des Américains confiaient que le “binge-watching” était désormais une pratique normale, 75% reconnaissant même s’adonner au “super-binging” (regarder toute une saison, voire plusieurs, d’affilée).

Mais ces attitudes extrêmes de visionnage ne font pas le bonheur des couples. Certains n’ont pas la patience d’attendre l’autre pour regarder la fin d’une saison, voire sont prêts à mentir pour cacher son addiction à telle ou telle série.

Le “mode privé” pourrait donc permettre de mentir sans se faire prendre. Un récent sondage mené auprès d’utilisateurs anglais de Netflix a montré que le fait de regarder des programmes en cachette entraînait en moyenne deux disputes par semaine et par couple. Le service oeuvrerait-il ainsi pour la paix des ménages ?

AFP