Le géant américain a diffusé une note officielle auprès des développeurs pour contourner une limite technique empêchant la vente de logiciels pour les montres intelligentes.

androidwear-lg-samsung
LG G Watch et Samsung Gear Live

Ce n’est pas le moment de froisser les éditeurs. Alors que Android Wear connaît ses premiers pas commerciaux avec la diffusion des deux premiers dispositifs compatibles (la LG G Watch et la Samsung Gear Live, en attendant la Moto 360), les fournisseurs d’applications ont constaté l’impossibilité de fournir des éléments payants.

Google détaille quelques étapes afin de dépasser ce manquement. La solution ne demande pas un effort insurmontable de la part des développeurs mais l’absence de support standardisé pour la protection et l’installation des logiciels payants pose question. Android Wear est-il à ce point dépendant d’un smartphone lié ?

Par ailleurs, un terme alternatif est proposé pour traduire le wearable computing. Alors qu’informatique à porter semble adéquat, informatique vestimentaire commence à prendre le dessus sur le site québécois des développeurs Google.

On en parle sur le forum