Les affaires ne s’arrangent pas pour l’opérateur câblé wallon dont le bilan comptable reste catastrophique. Les développements technologiques, eux, prennent du retard.

voo-panne
Voo ne va pas mieux…

Après une perte de 75 millions d’euros en 2011, de 61 millions en 2012, Voo enregistre, selon L’Echo, une très légère embellie avec un résultat négatif de 59 millions d’euros en 2013. Les activités du groupe Tecteo sont, pour leur part, bénéficiaires à 88 millions d’euros. La dette de 850 millions d’euros pèse lourdement sur les marges de manœuvre et ralentit les investissements.

L’opérateur a déjà annoncé une indexation des prix pour le premier juillet 2014. Une initiative qui s’accompagne d’une faible poussée des débits sur le réseau large bande et d’une disponibilité de quelques chaînes du service Voomotion sur les points d’accès Wi-Free.

Cependant, le successeur du Voocorder, qui va bientôt fêter ses cinq ans, est toujours vivement attendu. Tout comme l’accélération de la modernisation du réseau et l’internet à 200 mbps. Une mince mise à jour des décodeurs est programmée pour aujourd’hui mais les évolutions sont purement esthétiques. Sur ce point, Belgacom a largement pris les devants. Ses dispositifs sont désormais nettement plus performants avec des enregistrements sur le cloud, un zapping accéléré et la possibilité d’interagir avec une application pour smartphones.

On en parle sur le forum