Si le Wi-Fi gratuit au sein de la capitale européenne n’a pas convaincu, la loi permet désormais le véritable développement de la 4G. Quelques mois seront encore nécessaires pour obtenir une couverture confortable.

bruxelles-4g-201402
Bientôt une vraie couverture 4G dans la capitale européenne…

L’ordonnance autorisant les permis d’environnement sur les radiations non ionisantes sur la norme de 6V/m a été publiée au Moniteur Belge fin avril. Les opérateurs disposent enfin d’un peu plus d’espace pour insérer des bandes de fréquence 4G mais également d’étendre la percée des ondes à l’intérieur des bâtiments pour la 2G et la 3G. La saga de la technologie LTE à Bruxelles prend donc temporairement fin.

Il ne reste plus à Proximus, après le lancement de quelques bulles 4G, à Mobistar et à Base d’installer l’infrastructure nécessaire pour déployer l’internet mobile à très haute vitesse dans la capitale belge. Toutefois, les permis délivrés par les autorités ne seront pas plus aisés à obtenir. Mais l’ordonnance promet tout de même un cadastre des toits des bâtiments publics afin, éventuellement, d’accélérer l’arrivée de nouveaux points d’émission.

Un comité d’experts composé de neuf membres devra évaluer l’incidence de cette nouvelle mesure avec un premier rapport attendu le premier septembre 2014. Une date relativement précoce sachant qu’il est pratiquement impossible de modifier légalement les paramètres d’une antenne si rapidement.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.