Si Angry Birds rapporte toujours plusieurs dizaines de millions d’euros à Rovio chaque année, l’intérêt du grand public pour la franchise phare du studio finlandais se tasse. En un an, les bénéfices de la firme ont chuté de moitié, et l’année 2014 pourrait marquer un nouveau tournant pour Rovio.

© AFP
© AFP

Connu pour sa franchise Angry Birds, Rovio a tenté à de multiples reprises de lancer de nouveaux jeux sur l’App Store et le Google Play, avec l’espoir de recevoir un accueil aussi chaleureux. Si les chiffres de l’entreprise restent dans le vert, on remarque aujourd’hui un intérêt beaucoup plus mesuré du grand public pour la franchise, et une réelle difficulté du studio à se renouveler.

Que cela soit avec les suites en série, les spin-off ou les nouvelles franchises, Rovio n’est pas encore parvenu à reproduire le succès d’Angry Birds, et l’entreprise pourrait même voir ses bénéfices fondre comme neige au soleil en 2014.

Alors que le chiffre d’affaires s’élevait à 152 millions il y a deux ans, les revenus de Rovio en 2013 ne grimpaient que de 4 millions. En parallèle, les bénéfices s’effondraient, passant de 56 à 27 millions d’euros. Des résultats qui s’expliquent en grande partie par les coups astronomiques de l’entreprise, qui tente de développer ses produits dérivés et travaille sur un projet de film d’animation basé sur Angry Birds.

Un pari qui pourrait coûter très cher à l’entreprise finlandaise si le succès n’est pas au rendez-vous. Comme l’ont précisé plusieurs médias, le succès mitigé d’Angry Birds GO, de Bad Piggies et d’Angry Birds Star Wars 2 témoignent d’un intérêt mesuré du public pour la franchise. Tabler sur ce seul et unique atout pourrait donc précipiter l’effondrement de Rovio, si les prochains épisodes de la saga ne connaissent pas le même succès, et surtout si le modèle freemium ne séduit pas les joueurs.

Plus que jamais, l’année 2014 risque donc d’être une année clé pour Rovio, qui devra tenter de réveiller l’intérêt du consommateur pour sa série principale avant le lancement du film d’animation.

On en parle sur le forum.