Rachetée par Microsoft pour la somme modique de 5,44 milliards d’euros, la division mobile de Nokia fait désormais partie intégrante du géant américain. Mais au-delà de l’énorme impact sur le marché du mobile, quelles conséquences cette acquisition aura sur les activités de Nokia et les relations de Microsoft?

Satya Nadella, le nouveau CEO de Microsoft, aux côtés de Stephen Elop, le CEO de Nokia.
Satya Nadella, le nouveau CEO de Microsoft, aux côtés de Stephen Elop, le CEO de Nokia.


Nokia vaut près de deux fois moins que Skype

C’est un triste constat. Si la valeur d’applications comme WhatsApp, Skype et Facebook est aujourd’hui totalement surévaluée, celle des fabricants de smartphones semble totalement sous-évaluée. En 2011, Microsoft rachetait Skype pour 8,5 milliards de dollars. Nokia, pourtant second plus gros fabricant de mobiles au monde, ne lui aura coûté que 7,2 milliards de dollars, soit environ 5,44 milliards d’euros. De ce montant, plus d’1,65 milliard d’euros sont consacrés au rachat de brevets… Pour beaucoup d’analystes, le rachat de Nokia est donc une “bonne opération” pour Microsoft.

Microsoft devient le second plus gros fabricant de mobiles

Avec Nokia, Microsoft devient le second plus gros fabricant de mobiles, juste derrière Samsung. Le géant américain devrait vendre entre 200 et 250 millions de mobiles cette année, dont seulement une minorité de smartphones. Avec Nokia, Microsoft déclare une guerre ouverte avec les principaux géants de l’industrie…

Nokia devient Microsoft Mobile

Microsoft l’a annoncé cette semaine : le géant n’utilisera pas la marque “Nokia” pour sa nouvelle division, qui sera sobrement nommée Microsoft Mobile. Les installations resteront en Finlande, et à en croire Microsoft, les deux entités devront continuer à co-exister.

Exit les tablettes Lumia et les smartphones Android?

Il y a quelques semaines, Nokia lançait une gamme de smartphones sous Android. Un projet qui n’a pas vraiment retenu l’attention de Microsoft et qui devrait, en théorie, passer à la trappe, sauf surprise. Les tablettes Lumia, qui n’ont pas connu un franc succès, devraient également s’éteindre avec le 2520, Microsoft disposait déjà de sa propre ligne de tablettes avec la division Surface.

Des tensions avec les autres fabricants

Microsoft, qui développait jusqu’à présent son propre système d’exploitation, devient du jour au lendemain un concurrent direct de ses principaux partenaires. Une situation plutôt surprenante qui a ravivé des tensions avec Samsung, HTC et Huawei. Pour arrondir les angles, Microsoft a annoncé que son système d’exploitation mobile serait désormais gratuit, et laissé entendre que les applis exclusives de Nokia ne représenteraient plus un argument de vente pour ses terminaux. Si les géants de l’industrie que sont Samsung, LG et Sony n’ont pas encore annoncé de nouveaux terminaux, le nombre de partenariats avec d’autres fabricants semble en forte hausse. Reste à présent à voir comment Microsoft parviendra à jongler avec ses deux positions.

HERE reste la propriété de Nokia

Assez étrangement, si Microsoft fait l’acquisition de la division mobile, il n’a pas la main mise sur la division HERE, qui a pourtant contribué au succès des Lumia. Les services de cartographie de Nokia restent la propriété du fabricant finlandais. Néanmoins, les détails du rachat indiquent que Microsoft pourra utiliser toutes les licences Here pour l’intégralité de son portfolio de produits…

Le flou sur l’avenir de la ligne Asha

Terminaux low-cost, les smartphones Asha sont généralement vendus entre 30 et 90€. Ils représentent plus de 80% des mobiles vendus par Nokia. Microsoft, qui tentera de mettre en avant son OS avec cette acquisition, pourrait choisir de se séparer d’Asha, mais cette décision condamnerait Microsoft à perdre d’importantes parts de marché. De nombreux analystes pensent que Microsoft continuera à exploiter Asha, le temps que Windows Phone soit intégré sur des terminaux low-cost et remplacent définitivement l’OS de Nokia.

Deux sites ne sont pas inclus dans la vente

Suite à quelques difficultés avec les autorités indiennes et coréennes, Microsoft a dû faire l’impasse sur les sites de production de Chennai en Inde et de Masa en Corée du Sud. Les deux sites devraient être revendus à d’autres acteurs de l’industrie. HTC ferait partie des principaux intéressés.

32.000 employés de plus chez Microsoft

Avec Nokia, c’est 32.000 nouveaux employés qui rejoignent Microsoft. Si certains d’entre eux devront immigrer aux Etats-Unis, la vaste majorité devrait rester sur le sol européen.

Microsoft utilisera la marque Lumia

Cela a été confirmé à plusieurs reprises : Microsoft continuera à exploiter la marque Lumia, qui a séduit de nombreux clients. Les prochains terminaux de la firme américaine devront donc reprendre la nomenclature si chère à Nokia, et battre pavillon “Lumia”.

On en parle sur le forum.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est triste de voir encore un fleuron européen se faire manger tout cru par un géant américain….et Crosoft en plus! Votre pub pour Samsung juste après l’entête de Geeko …c’est pas mal pour cet article 🙂

Comments are closed.