Le nouveau HTC One M8 comporte un double objectif photo

Proximus, Base et Telenet débuteront dans les prochaines semaines la diffusion du nouveau fleuron asiatique qui doit replacer HTC sur les bons rails. Son interface rend le pari risqué.

htc-one-m8
Deux caméras pour de la (presque) 3D

Son prédécesseur a été salué par les professionnels de l’industrie mobile tout en étant confronté aux pires difficultés pour trouver son public. Cette fois, le fabricant chinois mise sur un perfectionnement technologique plutôt qu’un changement de cap pour parvenir à ses fins. Le nouveau HTC One ressemble à s’y méprendre à la version 2013. Plus grand et doté de deux caméras à l’arrière (pour capter la profondeur et en jouer à posteriori), l’appareil embarque les composants idéaux pour en faire une formule un des smartphones: processeur Qualcomm Snapdragon 801 à 2,3 GHz soutenu par 2 Go de RAM. L’enregistrement de vidéos se limite à la qualité haut définition tandis que le capteur d’images se base toujours sur la technologie UltraPixel (4 mégapixels). L’écran S-LCD3 de 5 pouces cache une batterie de 2,600 mAh.

A l’instar du LG G2, ce One 2014 établit un nouveau sommet en termes de performances pures mais ne soulève guère l’enthousiasme. La maturité du marché empêche un coup commercial décisif. Il devient, dès lors, impératif de se différencier sur la partie logiciel. Sense 6, la couche maison qui sera, par ailleurs, poussée vers l’ancien One, se base sur Blinkfeed, le lanceur social d’applications dont l’objectif premier est d’agréger des contenus de tous bords pour présenter un carnet de vie animé. Bonne nouvelle: ce dernier, comme d’autres agréments fabriqués par HTC, prend place au sein du Play Store pour simplifier les mises à jour et, éventuellement, détacher le système d’exploitation des évolutions de Google. Bien entendu, la dernière version d’Android KitKat a été choisie. Mais Blinkfeed est-il nécessaire lorsque Google Now progresse sans arrêt et que la tendance est à la simplification du bureau ?

L’innovation vient d’une coque de protection qui affiche des notifications sous forme d’un tableau de points lumineux, à l’ancienne. Un accessoire supplémentaire pour un téléphone au prix plus contemporain, aux alentours des 700 euros. Une version pour développeurs est programmée tout comme une variante Google Play Edition à 699 dollars américains. La seule certitude quant à la commercialisation en Belgique se situe sur le nom des opérateurs partenaires: Base, Proximus et Telenet. Le planning et les prix seront connus dans les prochains jours.

On en parle sur le forum

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.