La messagerie de Microsoft amplifie un bug dans le moteur de capture d’images et cause des pertes d’autonomie substantielles qui se limitent, heureusement, à KitKat.

© AFP
© AFP

Les détenteurs de Nexus 5 et autres smartphones sous Android 4.4 sont actuellement victimes d’un souci logiciel enclenchant une montée anormale de la demande en calcul. Le processeur est rudement mis à contribution, ce qui provoque inévitablement une autonomie moindre et de légères surchauffes. Cependant, le problème est relativement isolé et ne survient que lors de l’appel à l’interface d’enregistrement d’images par l’objectif photo. Une solution presque définitive a été poussée dans le tuyau et une nouvelle version de maintenance du système d’exploitation devrait voir le jour sous peu, du moins pour les appareils Nexus et Google Play Edition.

Toutefois, si le souci provoque peu de remous, les consommateurs qui ont installé Skype sur leur smartphone peuvent constater une fuite d’énergie abyssale. En effet, le logiciel active très régulièrement et de manière explicable le composant en question. Pire: ce comportement intervient aléatoirement. Les ingénieurs qui ont constaté la chose doivent encore tester le pansement fabriqué pour contrer d’autres éventuelles situations similaires.

En attendant, un membre de l’équipe AOSP a clairement indiqué qu’il est préférable de désinstaller Skype si l’application ne leur était pas vitale. Selon cet ingénieur Google, il s’agit du seul service majeur concerné. De là à conclure que Microsoft le ferait exprès, il y a un pas que nous ne franchissons pas.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

  1. Depuis Skype a pris l’initiative de faire une mise à jour qui stop ce bug en désactivant la fonction communication de groupe me semble t il…

Comments are closed.