Avec seulement 2,5% de parts de marché et une progression de 0,7 point, la dernière version de la plateforme mobile de Google demeure très confidentielle face à Jelly Bean.

android-201403
La fragmentation reste encore trop présente…

Les statistiques mensuelles sur la fragmentation Android se suivent et se ressemblent. Gingerbread (19%; -1) et Ice Cream Sandwich (15,2 %; -0,9) poursuivent leur trop lent déclin tandis que Jelly Bean 4.1 maintient sa première place à 35,3% (-0,2). Ensuite, l’itération 4.2 gagne 0,8 point à 17,1% et la 4.3 monte de 0,7 point à 9,6%. KitKat se place en sixième position, bien plus loin, aux alentours des 2,5%, en progression mensuelle de seulement 0,7 point.

Les dernières décisions de Google viennent à point pour contrer ce problème de mises à jour bien trop lentes et d’adoption passive des versions les plus modernes. Pourtant, certains fleurons ont reçu KitKat 4.4 en février, ce qui montre à nouveau l’écrasante part de modèles de gammes plus abordables dans la distribution des smartphones Android. Le plus inquiétant reste cette forte progression de Jelly Bean 4.2, expliquée notamment par le succès de produits plus âgés et littéralement abandonnés.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

  1. On a dit Monts et merveilles de ce kit 4. Comme quoi il gérait mieux les machines à faible Ram mais Samsung a laissé tomber le Galaxy S pour forcer au changement. Les développeurs ont conçu des roms alternatives mais ce n’est pas la tasse de thé du grand nombre. Cette politique du renouvellement annuel c’est surtout du matériel gaspillé !

Comments are closed.