Interrogé par le Sunday Times, Sir James Dyson annonce qu’il va investir un peu plus de 6 millions d’euros dans un nouveau département consacré à la bureautique à l’Imperial College de Londres. Selon lui, il est grand temps de développer une nouvelle génération de “robots domestiques intelligents”.

© DR
© DR

Ce laboratoire servira de base d’étude à des robots capables de fonctionner en toute intelligence et autonomie. Pour le créateur et PDG de la société Dyson, chaque tâche qui requiert aujourd’hui un effort humain pourra, à terme, être effectuée par un robot.

Il prend ainsi l’exemple du lavage des vitres, avec le cas d’un robot qui “saura” bientôt quand et à quel rythme aller laver les carreaux.

James Dyson justifie son ambition : “Ma génération pensait que le monde serait envahi de robots en 2014. Ils sont aujourd’hui dotés de capacités mécaniques et électroniques, mais ils manquent encore de compréhension.”

Dyson peut également s’appuyer sur le savoir-faire des 2.000 ingénieurs qui travaillent au quotidien sur le développement des produits maison de la société.

AFP

On en parle sur le forum.