Si Google s’est débarrassé de Motorola Mobility, le géant américain aurait pourtant conservé une toute petite division de l’ex-géant du mobile. Objectif : garder la main-mise sur le projet de smartphone modulable…

ara

Revendu à Lenovo pour la somme de 2,91 milliards de dollars, Motorola devient le nouveau porte-étendard de la marque chinoise. Mais si le rival de Samsung et de LG reprend l’entièreté du catalogue de produits du fabricant, ainsi que la plate-forme MotoMaker, une petite division de Motorola reste cependant entre les mains de Google.

Les clauses de l’accord prévoient en effet l’intégration du groupe Advanced Technology and Projects, en charge notamment du projet de smartphone modulable et du tatouage électronique dans la division Android.

Formée par l’ancien directeur du DARPA, cette division travaillait sur des projets avant-gardistes de smartphone personnalisable, de tatouage électronique et d’autres concepts futuristes.

Selon Google, l’intégration de cette division au sein de l’équipe Android permettrait d’accélérer considérablement le projet.

On en parle sur le forum.