L’éditeur canadien Cumulonimbus propose une application tirant profit du capteur de pression atmosphérique pour améliorer les prévisions météorologiques.

pressureNET
La pression atmosphérique transmise aux scientifiques…

Bon nombre de smartphones Android sont pourvu d’un baromètre: les Moto X, Nexus 4-5-10, Galaxy Note 1-2-3, Galaxy Nexus et Galaxy S3-S4 sont effectivement capables de mesurer le poids de l’air qui pèse sur nos épaules. PressureNet se charge de collecter ces données et les transmet à des scientifiques, pour l’instant du nord de l’Amérique, dans l’objectif d’améliorer les calculs des prévisionnistes. Toutefois, de récentes mises à jour permettent désormais de consulter les mesures effectuées par les autres utilisateurs.

L’intérêt vient de la possibilité d’indiquer quel temps est actuellement constaté et de partager rapidement l’information sur une carte. De cette manière, la vérification des conditions climatiques au sein d’une localité peut devenir plus précise. En effet, les orages étant des phénomènes parfois très localisés, il ne sera pas inutile de rapporter des changements rapides tant les applications météo traditionnelles peuvent rester évasives.

PressureNet n’est pas encore très populaire en Europe mais devrait connaître un succès croissant, notamment auprès des férus de météorologie. L’application est à télécharger gratuitement au sein du kiosque Google Play.

On en parle sur le forum