Dans la lettre annuelle de sa fondation philanthropique Bill & Melinda Gates, le fondateur de Microsoft explique sa vision du futur. Selon lui, l’écart entre les pays riches et les pays du tiers monde devrait diminuer. Dans 20 ans, les pays pauvres devraient s’être transformés en des pays complètement autonomes.

© AFP
© AFP

C’est devenu presque une tradition. Chaque année, le fondateur de Microsoft publie une lettre au nom de sa fondation philanthropique, la Bill & Melinda Gates Foundation.

Le créateur de Windows, qui s’est reconverti en véritable philanthrope, prédit cette année la disparition des pays pauvres dans 20 ans. “Les pays vont apprendre de leurs voisins les plus productifs et tirer profit d’innovations comme les nouveaux vaccins, les semences de meilleure qualité et la révolution numérique. Leur main d’œuvre, soutenue par une meilleure éducation, attirera de nouveaux investissements” explique-t-il.

Mais si l’écart entre les pays riches et les pays du tiers monde devrait diminuer, la pauvreté restera présente dans certaines couches de la population. “Il y aura des pauvres dans chaque région.

Très enthousiaste à l’idée d’assister à une telle révolution démographique, le milliardaire précise que l’autosuffisance des pays du tiers monde ouvrira de nouvelles portes à leurs citoyens. Selon lui, le salaire moyen des citoyens de ces différentes nations devrait largement dépasser le salaire moyen des citoyens chinois actuel. Une petite révolution pour des pays comme le Vietnam, où le salaire moyen reste près de deux fois inférieur au salaire d’un ouvrier chinois.

Quelques exceptions subsisteront cependant. D’après Bill Gates, les pays les moins ouverts au commerce international, comme la Corée du Nord, ne profiteront pas de cet envol. Il en va de même pour les régions les plus reculées d’Afrique où l’Internet et la communication restent très peu développés.

Pour expliquer cette formidable évolution, Bill Gates évoque la collaboration entre voisins, mais aussi l’aide internationale. “Au fil du temps, nous avons vu les gens vivre plus longtemps, en meilleure santé, et échapper à la pauvreté.” Tout cela n’aurait pas été possible sans le formidable apport de 28 milliards de dollars de sa fondation, et de millions d’autres philanthropes.

Bill Gates, qui a consacré les dernières années de son existence à sa cause philanthrope, reste très présent au sein du conseil de Microsoft. Il y a quelques semaines, plusieurs rumeurs évoquaient son retour potentiel à la direction du groupe informatique, en pleine crise identitaire.

On en parle sur le forum.

6 Commentaires

    • Apprendre l’anglais vous ferait le plus grand bien : Bill Gates propose de réduire “the population growth”, il veut réduire l’expansion démographique, pas la population.

      Commencez par vous décrasser l’esprit de toutes ces conneries altercomprenantes avant de la ramener.

  1. La plupart des commentaires ici et sur Facebook sont consternants de bêtise. Billou n’a pas la science infuse (contrairement à ses détracteurs visiblement), mais il a plus fait pour la planète que la France et les français reunis en 20 ans.

    Vous rendez vous seulement compte à quel point les commentaires négatifs respirent la mesquinerie, la jalousie déplacée, la suffisance, L’esprit boutiquier . Le mal français dans toute sa splendeur.

Comments are closed.