Le hacker Samy Kamlar a présenté une méthode permettant de hacker en toute simplicité la majorité des drones utilisés par le grand public. Une manière d’éveiller les fabricants aux dangers d’une connectivité mal contrôlée…

hack

Les drones devraient devenir un véritable phénomène de mode. D’après le patron d’Amazon, la majorité des sites de ventes en ligne utiliseront des drones pour effectuer les livraisons au domicile de leurs clients d’ici quelques années.

Et si l’usage des drones pose encore des problèmes en Europe, où l’absence d’une régulation stricte fait toujours défaut, les défauts de sécurité des drones soulèvent également de nouvelles questions.

Le hacker Samy Kamlar expose depuis quelques jours sa méthode pour prendre le contrôle d’un drone A.R. 2, l’un des modèles de drones les plus populaires auprès du grand public.

Pour s’emparer d’un drone, le hacker utilise lui-même un drone A.R. 2, équipé d’une antenne longue portée, d’une puce sans fil Edymax, d’une batterie USB et du logiciel Skyjack.

En se rapprochant suffisamment de sa cible, le hacker est capable de prendre le contrôle de l’appareil en moins de 10 secondes.

Une petite démonstration qui prouve la fragilité des systèmes de sécurité et firewalls des drones et éveillera peut-être l’attention des fabricants…