L’iPad has-been? 7 raisons de craquer pour une tablette Android ou Windows

Posez la question à un ex-possesseur d’iPad passé à Android ou à Windows et Celui-ci vous le confirmera : si l’iPad demeure une formidable tablette, Apple n’a plus le monopole de la qualité sur les terminaux tactiles. Souvent vendues à des tarifs nettement plus avantageux et intégrant beaucoup plus de fonctionnalités, les tablettes Android et Windows sont de plus en plus à la mode. 7 raisons de laisser tomber l’iPad pour une tablette concurrente!

L’iPad n’a pas de port USB

SurfaceSD

Si Windows et Android se montrent très tolérants à l’égard de leurs utilisateurs, iOS est considéré aujourd’hui comme une plate-forme presque fermée qui n’est compatible avec aucun format de connecteurs standards. Difficile de transcrire le choc auquel sont confrontés les anciens possesseurs d’iPad le jour où ils découvrent que les tablettes sous Windows sont non seulement compatibles avec la plupart des accessoires Bluetooth mais également avec les accessoires pour PC tels que les disques durs externes, clés USB, souris et joysticks qui se connectent par un simple câble USB à la machine…

Le flash toujours pas au programme

ipad_flash

Dans le même registre, Apple s’entête à rendre son iPad incompatible avec le format Flash, pourtant couramment utilisé sur la toile, obligeant des millions de sites Internet à développer des applications mobiles permettant aux utilisateurs d’accéder aux fonctions de base de leur site, proprement inaccessible aux possesseurs d’iPad. Certes, les possesseurs d’iPad en retirent un certain avantage puisque l’autonomie de leur machine reste sensiblement supérieure à celle des autres tablettes, mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle?

Un prix beaucoup trop élevé

https___s3.amazonaws.com_policymic-images_189837794a62dbf0e4211aed6f3aa8a8476cc05a0af65c9170d1933e9d346555

Pour des spécificités identiques, il est généralement plutôt facile de trouver un modèle de tablette deux fois moins cher que l’iPad, qui a souvent beaucoup plus à offrir que la tablette d’Apple. Le meilleur exemple, c’est bien sûr la dernière version de la Nexus 7, disponible sous la barre des 200€, et offrant des spécificités souvent largement supérieures à celles de l’iPad Mini, pourtant presque deux fois plus cher…

Des améliorations au compte-goutte

iPad-5-iPad-mini-2-retina

Apple en a presque fait une habitude. Malgré la taille de son département Recherche & Développement, la firme de Cupertino se contente de n’apporter que quelques légères nouveautés à chaque nouvelle édition d’un produit. En lançant son iPad Mini, le fabricant aurait très bien pu décider d’offrir aux acheteurs un écran Retina. Mais il fallait bien justifier le prix de l’iPad Mini 2 qui sortirait un an plus tard… Même stratégie cette année. Si l’iPhone 5S embarque un lecteur d’empreinte, l’iPad Air et l’iPad Mini 2 en sont privés. Une nouveauté qui justifiera très certainement « l’upgrade » vers l’iPad Air 2 et l’iPad Mini 3…

La mode est aux hybrides, mais pas chez Apple

1283585-asus-transformer-book-trio

En jetant un coup d’œil aux portfolios des différents fabricants, on se rend compte que les produits hybrides sont à la mode. Microsoft a sa Surface, ASUS son Transformer Book, mais Apple, lui, s’entête à ne garder qu’un seul et unique modèle de tablette : l’iPad. Si le géant justifie cette décision par le fait qu’une tablette a une utilité différente d’un ordinateur, force est de constater pourtant qu’un nombre croissant d’utilisateurs trouvent un réel intérêt parmi les produits hybrides, qui disposent d’un écran tactile mais peuvent également être connectés d’un simple clic à un clavier embarquant souvent une batterie supplémentaire. En 2 secondes, la tablette se transforme alors en véritable station de travail, ouvrant de nouvelles opportunités à l’utilisateur… S’il peut être connecté à un clavier Bluetooth, l’iPad demeure un gadget qui a avant tout été conçu pour la détente et non pas pour la productivité. Or, de plus en plus, le consommateur recherche des appareils légers, faciles à transporter, agréables à utiliser pour la détente mais pouvant également facilement se convertir en véritable station de travail.

Toujours pas de stylet

1252503_draw_1160-100024372-orig

Depuis toujours, Apple s’obstine à ne pas proposer de stylet avec sa tablette tactile. Le géant américain estime que les utilisateurs de tablettes et de Smartphones n’ont pas besoin d’un stylet pour contrôler leur machine. Mais quid des artistes, ingénieurs, architectes et professionnels qui souhaitent justement trouver cette caractéristique sur leur tablette? Contrairement à l’iPad, le Galaxy Note 10.1 de Samsung et la Surface Pro de Microsoft sont notamment livrés avec un stylet extrêmement performant.

Toujours pas de microSD

test-tablette-samsung-galaxy-note-10.1-micro-sd

Si l’absence de port microSD n’était pas vue comme un défaut sur l’iPad il y a quatre ans, le marché des tablettes a considérablement évolué depuis l’introduction de la première tablette d’Apple. Aujourd’hui, il est devenu pratiquement impossible d’imaginer une tablette qui ne permet pas à l’utilisateur d’insérer une carte microSD pour étendre l’espace de stockage de sa machine de 64 Go… Sauf chez Apple. Android et Windows ont épousé le port microSD, offrant aux utilisateurs la possibilité de bénéficier d’un vaste espace de stockage supplémentaire, mais aussi de facilement transférer des photos d’un APN numérique à sa tablette pour les partager ensuite sur Internet. Pour des soucis purement économiques (la vente de modèles disposant de 64, 128 Go de mémoire rapporte gros à Apple), le géant américain s’entête à ne pas proposer de port microSD sur ses tablettes et Smartphones…