L’influence de Google sur le fabricant américain est de plus en plus palpable. Après le Moto X, voici le téléphone à monter soi-même. Premier prototype pour cet hiver.

motorola-projectara
Le smartphone « Lego » devient peu à peu réalité

Le projet Ara ressemble à s’y méprendre au Phonebloks. Et pour cause, il partage un concept identique: un boîtier à équiper de composants modulables. Le client choisit une structure et y adjoint des éléments fondamentaux ou accessoires comme une unité de calcul, un espace de stockage, un objectif photo ou une série de capteurs. Piloté par une équipe d’ingénieurs du département « technologie avancée », l’entreprise souhaite « appliquer au matériel ce que la plateforme Android a apporté au logiciel ».

Pour y parvenir, Motorola et Phonebloks vont unir leur force et fournir au début de l’année prochaine une version alpha d’un kit de développement de modules. L’objectif est de mobiliser des fournisseurs de composants mais également des inventeurs et des créatifs autour d’une plateforme matérielle ouverte et gratuite. Fabriquer son téléphone chez soi via, entre autres, une imprimante 3D pourrait devenir envisageable même si cela relève toujours du fantasme.

Plus d’infos sur le projet Ara et des vidéos du MakeWithMoto sur le blog de Motorola.

On en parle sur le forum