Le CEO sortant de Microsoft a été rudement blâmé pour l’échec de la Surface RT et le succès mitigé de Windows 8. Selon un rapport de l’US SEC (Securities and Exchange Commission), Steve Ballmer aurait vu sa prime annuelle revue à la baisse.

© AFP
© AFP

En raison des mauvais résultats de Surface RT et de Windows 8, Steve Ballmer verra sa prime annuelle revue à la baisse. Le géant américain aurait décidé de réduire sa prime annuelle en ne lui offrant “que” 79% de la prime annuelle qu’il était censé recevoir en 2013. Une sanction qui ne devrait pas trop affecter les comptes du CEO sortant puisque celle-ci s’élève tout de même à 550 000$, auxquels s’ajoutent son salaire annuel, des avantages extra-fiscaux et bien sûr les actions du groupe…

Pour rappel, Microsoft avait dû dévaluer de 900 millions de dollars sa division Windows suite aux ventes calamiteuses de la Surface RT, sa première tablette sous Windows, qui s’est vendue bien en-dessous des espoirs de la firme, poussant le géant à brader l’appareil quelques semaines seulement après son lancement.

On en parle sur le forum.