Développeurs et organismes publics se donnent rendez-vous à Namur

Les 4, 5 et 6 octobre prochains se déroulera le Hackathon eGov Wallonia, le premier hackaton organisé en compagnie d’organismes publics wallons. La ville de Namur accueillera la première édition d’un événement qui pourrait devenir récurrent.

Aviary Photo_130253680363182903

La ville de Namur accueillera du 4 au 6 octobre prochains le premier hackaton eGov Wallonia, en collaboration avec plusieurs organismes publics wallons. Un peu plus de 35 développeurs se sont déjà inscrits à cette grande première, qui débutera dans le courant de la journée. Particularité de l’événement, les nombreux partenaires mettent à disposition des développeurs des données publiques qui permettront aux designers et programmeurs de concevoir des applications axées autour du citoyen.

Une première en Wallonie

Nous avons été très heureux des réponses positives reçues de la part des acteurs publics” explique Jean-Yves Huwart, l’organisateur du Hackaton eGov. “Nous pensions devoir affronter beaucoup de résistance. En fait, il y a une réelle curiosité et vraie volonté chez beaucoup d’opérateurs d’expérimenter de nouvelles façon d’innover. Nous disposerons pour le Hackathon eGov Wallonia de nombreuses données relatives à la géomatique, beaucoup de cartes diverses, des données relatives au Ravel, au trafic sur les autoroutes, aux sentiers pédestres. Nous disposerons également de l’agenda culturel en temps réel de la Fédération Wallonie Bruxelles, de nombreuses données relatives à l’énergie, aux panneaux photovoltaïques ainsi que les horaires et les arrêts des réseaux du TEC et de la SNCB Holding. Pour ne citer que quelques exemples…”

De ces trois jours de travail intensif devraient naître des applications pratiques pour le citoyen, à l’image de ProchainBus, une application développée par un jeune étudiant qui permet de connaitre les horaires des bus de la TEC.

“Pour la première fois, nous pouvons faire se rencontrer personnellement deux univers qui ont peu l’occasion de se croiser, encore moins de travailler ensemble, mais sur une durée limitée : les acteurs du secteur public, d’une part, la communauté des développeurs indépendants, d’autre part.”

De ce mariage pourraient naître quelques jolies surprises. Car à en croire l’organisateur de l’événement, les organismes publics ont répondu en masse à l’appel du Hackaton. “Aux 35 développeurs inscrits s’ajoutent une trentaine d’observateurs venus, en grande partie, d’administration, d’organisme publics autonomes, d’universités, seront également présent une partie du weekend.”

Namur, tout un symbole

Les participants au hackaton auront comme toujours l’occasion de rencontrer de nombreux acteurs de la scène belge et pourront en outre rejoindre des projets excitants. A l’issue du week-end, deux prix seront remis aux participants. “Un des prix vise à récompenser des applications ou prototypes en ligne qui mélangeront des données issues de sources différentes. Energie et trafic, par exemple. Culture et Nature ou éducation… L’imagination est aux commandes ici” explique Jean-Yves Huwart.

Le fait que l’événement se déroule à Namur n’est pas non plus totalement anodin. “Avec la régionalisation de nouvelles matières, le rôle de Namur en tant que capitale va s’accentuer” assure l’organisateur du Hackaton. “C’est une excellente opportunité de prendre les devants et de définir une vraie stratégie d’évolution vers ce que l’on appelle l’Open Gov en Wallonie en général, à Namur en particulier. Avec la densité d’acteurs publics au m2 qu’elle affiche, Namur peut devenir un vrai laboratoire européen en la matière.”

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Web officielle de l’événement.

On en parle sur le forum.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.