Selon Reuters, plusieurs actionnaires de Microsoft feraient actuellement pression sur le conseil pour pousser le fondateur de l’entreprise vers la sortie.

© AFP
© AFP

Bill Gates aurait-il une emprise négative sur Microsoft? Selon plusieurs actionnaires du groupe informatique, le fondateur de Microsoft aurait aujourd’hui encore un trop grand pouvoir au sein de l’entreprise qu’il a fondée. Ils accusent le créateur de Windows d’avoir trop d’influence au sein du conseil d’administration et d’orienter les choix stratégiques, parfois douteux, de Microsoft.

Membre du conseil d’administration depuis des années, Bill Gates donne régulièrement des conseils aux cadres de l’entreprise et est vu par certains comme un véritable gourou au sein de l’entreprise qu’il a créée. Le départ de Steve Ballmer, l’un des ex-bras droits de Bill Gates, et actuel CEO de l’entreprise, ne serait donc que la première étape d’un processus de modernisation qui risque de faire quelques vagues…

Contraint à se séparer chaque année de 80 millions d’actions Microsoft dans le cadre de son plan de départ de l’entreprise, Bill Gates perd son emprise sur la société pour laquelle il a consacré une grande partie de son existence. D’ici 2018, le fondateur de Microsoft devrait avoir définitivement quitté le conseil d’administration, offrant aux autres actionnaires la possibilité de diriger comme bon leur semble le groupe. Un départ qui réjouirait déjà une partie des actionnaires les plus influents, qui voient la présence de Bill Gates au sein du conseil d’administration comme un véritable frein pour la multinationale…

On en parle sur le forum.

3 Commentaires

  1. Ctrl+Alt+Del

    Reboot !

    ——————————————-
    Lors d’une conférence, l’ex-patron de Microsoft Bill Gates a déclaré que la fameuse combinaison de touches Ctrl+Alt+Del fut une erreur.

    La seule ? ;-))

  2. 1. Ce n’est pas “Microsoft” qui demande le départ, mais 3 actionnaires qui pèsent +/- 5% de l’actionnariat
    2. Il vend 80M d’actions/an, pas 80M de dollars d’action (c’est juste 33 fois plus…)

    Pour répondre a la question, la vente d’action fait partie de son plan d’exit, pour ne plus être actionnaire en 2018 (deal qu’il a signé en 2008 lors de son départ du role de CEO pour laisser les coudées franches aux autres admin sans vendre tout d’un coup – ce qui aurait plombé l’action, voire tout le nasdaq)

Comments are closed.