10 raisons de préférer Android & Windows Phone à l’iPhone

Vous lorgnez sur l’iPhone 5S ou son petit frère, l’iPhone 5C, mais n’êtes pas encore tout à fait sûr d’avoir fait le bon choix? Il faut l’avouer, Apple n’est plus ce qu’il était, et la concurrence propose aujourd’hui des Smartphones aux performances équivalentes si pas supérieures, à des tarifs souvent nettement plus attractifs… Petit tour d’horizon des 10 arguments les plus souvent cités par les utilisateurs de Smartphones concurrents.

La NFC

nfc

Certes, la technologie NFC n’est pas encore tout à fait rentrée dans les mœurs chez nous. En revanche, outre-Atlantique, nombreux sont désormais les possesseurs de Smartphones à effectuer leurs paiements avec leur mobile. Que ce soit Windows Phone ou Android, les deux plates-formes ont opté pour un standard qui permet de payer instantanément en glissant son smartphone contre un récepteur NFC. L’intérêt de la NFC ne s’arrête pas là, puisque la technologie permet également d’afficher des informations, de partager une connexion Wifi ou encore d’échanger des données. En Belgique, plusieurs entreprises comme TagTagCity, proposent aux commerçants de placer des tags NFC en vitrine de leur boutique, pour permettre aux utilisateurs d’obtenir des informations sur leur établissement. Malheureusement, les possesseurs d’iPhone ne peuvent toujours pas profiter de ces fonctionnalités à cause du blocage d’Apple, qui travaille aujourd’hui sur une technologie similaire qui lui serait entièrement propre…

L’hyper-sensibilité

35436251-18

Que ce soit du coté de Nokia, Samsung ou Huawei, tous les fabricants ou presque proposent désormais une fonction d’hyper-sensibilité sur leurs Smartphones haut de gamme. Concrètement, celle-ci permet de continuer à utiliser son smartphone lorsqu’on porte des gants. L’écran détecte, à travers le tissu, la chaleur de la peau, et réagit de manière tout à fait classique au contact tactile. S’il ne s’agit pas d’un argument de vente à proprement parler sous nos latitudes, l’absence d’une telle fonctionnalité a coûté à Apple sa seconde place sur une poignée de marchés clés, dont la Russie.

Le capteur nocturne

Low-light-shootout-image-001

Si Apple a déjà considérablement amélioré la qualité de son capteur photo, et promet de meilleures performances en faible luminosité avec l’iPhone 5S, le géant américain a pris un très gros retard sur ses concurrents asiatiques et européens. Nokia propose depuis plus d’un an maintenant des Smartphones offrant d’excellentes performances en faible luminosité. HTC et même Samsung se sont également engouffrés sur ce marché bien avant Apple. Aujourd’hui, Apple a un gros retard à rattraper, tant au niveau de la qualité du capteur que du flash (plusieurs fabricants ayant opté pour un Xenon). L’intérêt pour l’utilisateur est flagrant, puisqu’un capteur nocturne permet notamment de réaliser d’excellentes photos en soirée ou en boite de nuit…

La navigation visuelle

3.-GALAXY-S-III_Pop-up-play_W

Si Samsung est pour ainsi dire le seul fabricant à s’être lancé dans cette direction, et que la technologie est encore loin d’être au point, force est de constater que le geste de Samsung met en exergue le manque d’innovation chez Apple. Comme son nom l’indique, cette fonction, présente notamment dans le Galaxy S4, permet de naviguer dans une page en fixant simplement du regard l’écran. Le smartphone utilise la caméra frontale pour suivre le regard de l’utilisateur et scroller automatiquement lorsque celui-ci atteint le bas de l’écran. Une fonctionnalité très moderne donc, qui n’en est encore qu’à ses débuts, mais qui pourrait très bientôt devenir un standard.

L’aspect Waterproof

DSC06369_large_verge_super_wide

Certes, il existe plusieurs solutions pour rendre son iPhone complètement Waterproof, que ce soit par nano-coating ou par l’pport d’une coque. Néanmoins, il est impossible de disposer d’une telle fonctionnalité sans débourser quelques dizaines d’euros… Véritable tendance au Japon depuis des années, l’aspect waterproof commence petit à petit à se standardiser en Europe également, avec l’arrivée du Xperia Z chez Sony et du Galaxy S4 Active. Si le côté waterproof a déjà été remis plusieurs fois en doute, il n’empêche que proposer un smartphone des éléments reste une excellente idée, en particulier dans notre pays, où la drache nationale a tendance à interférer un peu trop souvent avec les activités en plein air.

Le super-capteur

nokia-lumia-1020-camera-grip

Depuis trois générations d’iPhone, Apple se contente d’un capteur de 8 mégapixels sur toute sa gamme d’iPhone. Certes, l’iPhone est longtemps resté le meilleur smartphone pour ce qui est de la photo, mais depuis quelques années maintenant, l’absence d’innovation affecte les performances de l’appareil. Si on apprécie la qualité du capteur de 8 mégapixels de l’iPhone 5, qui rivalise sans difficulté avec les capteurs de 13 mégapixels de Sony, LG ou Samsung, on reconnaîtra aisément l’énorme retard accumulé par Cupertino pour ce qui est du zoom. Sur Smartphones, il n’y a pas 32 manières d’obtenir de bons résultats une fois que l’on zoome, soit on intègre directement un zoom optique sur son appareil, comme Samsung l’a fait avec son Galaxy S4 Zoom, soit on opte pour une montée en puissance du côté des mégapixels, à la manière de Nokia et de son 1020, qui affiche un capteur de 41 mégapixels permettant d’obtenir des résultats tout simplement époustouflants.

Le chargement sans fil

nokia-lumia-920820-chargingEncore une fois, Apple a volontairement choisi de faire l’impasse sur le chargement sans fil, une fonctionnalité qui n’est certes pas essentielle en soi, mais qui s’avère néanmoins être un joli atout pour la concurrence. Grâce au “Qi”, fini les branchements incessants à ces câbles à chercher, ramasser et reconnecter. Il suffit de poser son smartphone sur une petite dalle qui recharge automatiquement l’appareil grâce à une technologie sans fil. C’est simple comme bonjour et ça ne coûte pas un sous. Plusieurs fabricants, dont Nokia, HTC et Samsung, soutiennent activement ce type de technologies.

La personnalisation

BWidgets

Depuis toujours, Apple utilise la simplicité d’utilisation comme un véritable argument de vente. S’il est en effet très agréable de pouvoir parfaitement utiliser son smartphone dès le premier contact, on ne peut en revanche que regretter que tout cela se fasse aux dépens de certains aspects, comme la personnalisation. L’écran d’accueil d’un smartphone Android par exemple, permet à l’utilisateur de sélectionner quelles applications apparaissent en premier, de sélectionner un fond d’écran (animé ou non), d’ajouter des widgets et de se créer un smartphone “à son image”. Sur Windows Phone, le système est simplifié puisqu’il s’agit de coller et redimensionner à l’infini des petites tuiles personnalisables sur l’écran d’accueil. Dans un cas comme dans l’autre, Android et Windows proposent de toutes manières nettement plus que ce qu’Apple propose avec son iPhone.

 Maps

Apple_faulty_Maps

Depuis son lancement, Maps n’a suscité que la méprise et les moqueries des possesseurs de Smartphones Android et de Windows Phone. S’il faut reconnaitre que le système de cartes et de navigation d’Apple a beaucoup évolué depuis son lancement, il demeure nettement moins performant que Google Maps et Here Drive, les deux solutions de navigation “offertes’ à tous les possesseurs de Smartphones Android et Windows Phone. Là où il peut être risqué de s’aventurer dans un voyage avec Maps, Here Drive et Gmaps permettent au conducteur d’arriver en toute sécurité, et sans faire de détour à la destination indiquée. Ajoutez à cela des interfaces modernes, des tas d’options et un guidage vocal au poil, et vous comprendrez très vite l’intérêt d’une telle solution de mobilité, qui remplace quasi intégralement le GPS.

La main mise d’Apple

14427

Si la fragmentation du marché a toujours été le plus gros défaut d’Android, la fermeture complète du système est également le plus gros reproche adressé à Apple par ses détracteurs. Le géant américain s’entête depuis des années à bloquer volontairement certaines fonctionnalités du smartphone, refuse le déploiement de certaines applications et opte pour des connecteurs et câbles non-standardisés. Si le problème n’est finalement pas si grave que ça sur iPhone, il est tout autre sur tablettes. Un iPad par exemple, ne permet pas de récupérer de données depuis un disque dur externe, tandis qu’une tablette sous Android ou Windows est compatible avec la majorité des accessoires pour PC. De la même manière, Apple a pris des années à s’adapter au format Flash, alors que la concurrence a épousé le Flash quasi instantanément.