L’objet est un accessoire, dont le succès reste confidentiel, pour les smartphones et tablettes Android. Le déblocage de son micrologiciel pourrait le rendre nettement plus intéressant.

sony-smartwatch
Une montre de geek par des geeks ?

Pas simple d’exister dans le monde des montres intelligentes. Malgré un design sobre et intemporel ainsi que des fonctions relativement modernes, la SmartWatch de Sony n’a pas véritablement bousculé les foules. Du coup, l’entreprise décide d’offrir les cadenas de verrouillage aux développeurs afin qu’ils en produisent éventuellement une version plus aboutie, plus amusante, plus aguicheuse.

Mais, d’emblée, Sony indique immédiatement qu’aucun support ne sera donné à ceux qui souhaiteraient bidouiller l’engin. Tout au plus, des ingénieurs seront chargés de surveiller les tags relatifs à cette montre sur le célèbre site Stack Overflow. Il faut souligner que, jusqu’à présent, un kit de développement existait déjà afin de faciliter l’élaboration de services sur la SmartWatch et le succès n’a pas été au rendez-vous.

L’autre point négatif vient du fait que l’installation d’un firmware alternatif (qui n’existe donc pas encore) supprimera l’accès aux applications officielles développées pour la montre. Dommage.

Ce samedi à Malmö (Suède), le géant japonais va tester, avec l’aide d’Arduino, l’intérêt que portent les hackers à cette ouverture lors d’un hackathon. Un site a été ouvert à propos de l’Open SmartWatch Project.

La montre est vendue actuellement pour un peu plus de 100 euros. Son ouverture logicielle pourrait éventuellement permettre à Sony d’améliorer le prochain modèle. S’il y en a un.

On en parle sur le forum