Railtime améliore sa présence sous Android

Outre une adaptation de l’interface pour les utilisations d’Ice Cream Sandwich et de Jelly Bean, l’application ferroviaire belge capte désormais les liens la concernant.

railtime-201305
Railtime prend comme exemple Paris pour sa carte interactive…

Alors que la future structure du groupe SNCB ne clarifie pas encore la manière dont la communication sera effectuée vers le navetteur, Infrabel, le gestionnaire du réseau, décide de poursuivre son investissement sur les smartphones. La mise à jour de Railtime apporte quelques corrections mineures mais également l’adoption du thème Holo sur les dernières versions d’Android. Une avancée bienvenue malgré que l’ancienne interface ne présentait rien de choquant ou d’archaïque.

Ensuite, la carte interactive des gares a été quelque peu revue et simplifiée. Le plus intéressant pointe certainement vers l’exploitation des intents afin d’agir lorsqu’un utilisateur clique sur un lien du site railtime.be. L’application propose de prendre la main et de récupérer, le cas échéant, les paramètres transmis dans l’URL.

L’application Railtime a récolté jusqu’à présent plus de 50.000 installations sous Android et obtient une note de 4/5, ce qui reste de manière incompréhensible inférieur à la repoussante application de la SNCB.

Note amusante: dans la présentation de Railtime dans le kiosque Google Play, une copie d’écran montre la capitale française pour montrer la détection des gares. Bien entendu, les Thalys et TGV s’arrêtent à Paris mais n’aurait-il pas été plus adéquat de choisir Bruxelles ?

On en parle sur le forum