Visite des locaux de Sonos, à Hilversum

Véritable challenger sur le marché de la musique, Sonos est parvenue à se créer en l’espace de cinq années seulement une solide réputation. L’entreprise, dont le Q.G. européen est installé à Hilversum, non-loin d’Amsterdam, nous a proposé de partir à la découverte de ses locaux.

© E.F.
Le quartier général de Sonos en Europe est installé dans un bâtiment historique © E.F.

La qualité passe avant la quantité

Installée à Hilversum depuis 2011, Sonos s’est rapidement imposé comme un gage de qualité pour les passionnés de musique. L’entreprise américaine s’est forgée une sérieuse réputation grâce à son Play:3, l’un des systèmes sonores les plus performants de ces dernières années, qui se vend à prix d’or en magasin.

A l’heure où l’industrie connait une crise historique, et où le consommateur se plaint de voir son pouvoir d’achat baisser, Sonos est parvenue à créer un véritable business du luxe en misant sur la qualité de ses produits, et démontre qu’il est toujours possible de faire du chiffre en visant le haut de gamme.

En février dernier, l’entreprise annonçait un nouveau produit, avec la fameuse Playbar. « Sonos a révolutionné la manière d’écouter de la musique chez soi et, maintenant, nous abordons le home cinéma avec notre Hi-Fi sans fil » explique John MacFarlane, le PDG de l’entreprise.

Contrairement aux autres fabricants, Sonos ne propose pas une gamme complète d’accessoires. “Nous nous concentrons sur un seul produit à la fois” explique un porte parole de l’entreprise. “Notre objectif, c’est de créer des produits d’une qualité supérieure, qui ne sont pas dépassés après deux ans.” Pour cette raison, le prix des accessoires Sonos ne connait généralement pas de bouleversement avant plusieurs années. Deux ans après sa commercialisation, la Play3 était vendue à un prix identique au prix affiché le jour du lancement.

Entièrement rénové, le bâtiment a gardé son caractère historique... © E.F.
Entièrement rénové, le bâtiment a gardé son caractère historique… © E.F.

“Il y a un travail d’éducation à la musique”

Pour trouver la voie du succès, l’entreprise s’est engagée sur ce qui était il y a peu encore un marché de niche. Cible principale du groupe : les gros consommateurs de musique, la génération ultra-connectée qui écoute en permanence de la musique sur Spotify ou Deezer et qui dispose d’une grosse collection de disques et mp3.

Ce consommateur à part, Sonos le surnomme le “Modern music lover”.

Le succès de Spotify éveille de plus en plus le public à la musique et aux accessoires qui l’accompagnent. Dans des pays comme la Suède, où le taux de pénétration du streaming musical dépasse les 50% de parts de marché, Sonos affiche également de solides performances. “Ce qu’on remarque aujourd’hui, c’est qu’on se dirige de plus en plus vers les services connectés. C’est pour cette raison que nous ne cessons d’améliorer la qualité de nos applications mobiles et ajoutons constamment de nouvelles fonctionnalités. Nous avons un excellent contact avec l’industrie musicale.”

Plutôt que de faire cavalier seul, Sonos a choisi de travailler main dans la main avec d’autres entreprises spécialisées dans la musique et les services Web. Une stratégie qui a permis à l’entreprise d’évoluer avec ces services, et de répondre aux attentes des utilisateurs.

Pour poursuivre sa fulgurante ascension, Sonos mise néanmoins sur l’éveil du public aux nouvelles technologies. “Il y a un travail d’éducation à la musique.” Un travail qui n’est pas forcément évident, compte tenu des vieilles habitudes du public… Petit à petit, le consommateur lambda commence néanmoins à se rendre compte qu’il y a une réelle différence entre un player à 50€ et un appareil facturé à 300€. Une différence de prix, mais aussi de qualité, et de durabilité. “Les produits de Sonos sont indémodables, et peuvent être utilisés de nombreuses manières différentes.” Un atout qui ne passe pas inaperçu. Preuve en est du succès des accessoires Sonos dans des boutiques comme MediaMarkt ou FNAC.

Les employés ont accès à des zones de détente, et peuvent à tout moment prendre une pause en terrasse © E.F.
Les employés ont accès à des zones de détente, et peuvent à tout moment prendre une pause en terrasse © E.F.

Une entreprise tournée vers l’avenir

Cette philosophie unique, on la retrouve au sein même du quartier général d’Hilversum, situé dans le prestigieux bâtiment de la radio néerlandaise fondé par l’architecte J.H. Van Veen.

Plutôt que d’opter pour un bâtiment classique, dans un zoning industriel, l’entreprise a choisi d’investir dans un lieu atypique, à la réputation intacte. Un lieu qui “correspond à la philosophie de Sonos” et qui offre un cadre de travail agréable pour les nombreux employés de l’entreprise. On y parle majoritairement l’anglais, mais pas que, puisque Sonos y assure également le SAV pour la plupart des territoires européens, de la France à l’Allemagne, en passant par la Belgique et les Pays-Bas.

Autre particularité de l’entreprise : malgré sa popularité, Sonos demeure une entreprise privée. Si ses fondateurs conservent la majorité des parts du groupe, les employés se sont vus remettre 40% des parts de l’entreprise. “Les employés prennent part à la vie de l’entreprise, et chacun est libre de proposer de nouvelles idées.”

Entièrement rénové depuis 2011, le bâtiment offre de larges aires de travail aux employés, qui disposent de zones dédiées aux loisirs, d’un immense réfectoire avec un buffet accessible à tous, et même de terrasses pour se reposer au soleil. Un lieu de travail idéal, qui a pour vocation de devenir le second domicile des quelques dizaines d’employés qui y travaillent…

On en parle sur le forum.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.