Yahoo! a créé la sensation en rachetant la plateforme de blog Tumblr, pour la modique somme de 1,1 milliard de dollars. Yahoo! est habitué à racheter au prix fort des entreprises du web. Infographie.

Yahoo Tumblr
©AP

Google, Amazon, AOL, Facebook, Apple, eBay, Microsoft et Yahoo! sont les principales firmes de l’Internet. Logique, donc, de les retrouver en tête des acquisitions les plus chères d’entreprises du web. Le Soir a compilé les rachats de boîtes par ces différentes entreprises et en a fait un classement. D’abord un top 10, parmi lequel se hisse l’investissement dans Tumblr par Yahoo! Puis les rachats de réseaux sociaux. Et enfin diverses autres acquisitions dont les montants sont connus.

Sont exclus du classement : les fabricants de logiciels et d’objets physiques, même s’ils peuvent être utilisés pour naviguer sur le web. Mais aussi les investissements qui ne vont pas jusqu’à une acquisition (100% des parts).

 

Voici le résultat :

De ces graphiques ressortent plusieurs informations :

1- Yahoo! investit massivement depuis la bulle Internet. La firme américaine s’est souvent mise en avant par ses investissements hasardeux ces dix dernières années. Et c’est particulièrement visible ici, avec nombre d’acquisitions qui n’ont rien donné par la suite (Geocities, eGroups…).

2- Les réseaux sociaux coûtent chers. Facebook avait fait sensation en 2012 en s’emparant, pour 1 milliards de dollars, d’Instagram. Aujourd’hui c’est Yahoo! qui paie le prix fort pour acquérir Tumblr. La question se pose de la rentabilité de tels médias.

3- Il semble que les grandes entreprises du web aient tourné la page de la bulle Internet du début des années 2000. Les sommes investies dans des entreprises dont la rentabilité est faible ou incertaine est exponentielle ces trois ou quatre dernières années avec des rachats spectaculaires : Skype, Tumblr, Instagram ou encore Yammer. Au point que certains se demandent si nous ne sommes pas entrés dans une nouvelle bulle spéculative

Louis Colart (St.)