Le navigateur poursuit son évolution dans l’environnement Android avec un effort particulier pour les utilisateurs logés sous Gingerbread et la présence de la compression Mini.

opera14
La concurrence reste vive dans le segment des navigateurs mobiles

La première version stable d’Opera avec le célèbre moteur de rendu Webkit a pris position au sein du kiosque Google Play auprès de Chrome et de Firefox. L’éditeur souligne qu’il souhaite rester proche du cycle de développement de Chromium (la branche Chrome de Webkit) et proposera le projet Blink de Google lorsqu’il sera, lui aussi, stable. Pour le consommateur, il s’agit d’une harmonisation qui n’apporte rien de vraiment neuf mais assure une compatibilité avec d’autres logiciels et une évolution continue garantie par Google. Mieux: les programmeurs peuvent consacrer leur temps à quelques légères améliorations comme, par exemple, la manière dont est géré l’audio. Sur Soundcloud, il est possible de jouer et de mettre en pause un morceau présent sur la page web.

L’interface a accueilli également son lot d’ajustements. Le logiciel est livré avec l’option Off-Road qui tuyaute le contenu par les serveurs d’Opera Mini. Ce qui signifie qu’en conditions délicates de réseau, il est possible de profiter d’une compression des données. Un petit plus qui ravira éventuellement les utilisateurs bruxellois confrontés à des diminutions de la qualité de connexion dans certains quartiers.

Opera 14 est disponible gratuitement sur Google Play.

On en parle sur le forum