Cette semaine, le fabricant canadien RIM lancera BlackBerry 10, son nouveau système d’exploitation mobile. Pour Jan Dawson, analyste chez Ovum, “c’est seulement une question de temps avant que RIM ne disparaisse d’une mort naturelle…”

© DR

Si la presse accueille unanimement BlackBerry 10 comme un système d’exploitation innovant, les analystes ont dans l’ensemble un avis un peu plus défavorable à l’OS de RIM. Pour Jan Dawson, de chez Ovum, RIM disparaîtra tôt au tard.

Nous ne nous attendons pas à ce que RIM quitte le marché immédiatement, mais ses jours de gloire sont passés et c’est seulement une question de temps avant que l’entreprise disparaisse d’une mort naturelle.

En cause? L’inhabilité de RIM à séduire les utilisateurs d’iPhone et de smartphones Android. RIM a tout simplement conçu “le meilleur BlackBerry pour les utilisateurs de smartphones BlackBerry.” Dans son commentaire sur la question, Jan Dawson identifie deux causes de la chute de l’ex-géant. Tout d’abord, il y a le succès des écrans tactiles. Même si RIM a rattrapé son retard sur ce segment, le constructeur a accumulé un énorme retard sur les concurrents et est devenu complètement has been aux yeux des plus jeunes. Ensuite, il y a la question des entreprises et la montée en puissance du BYOD (Bring your own device).  “Les employés espèrent que leur smartphone de remplacement pour le travail sera un iPhone ou un smartphone Android.

A côté de cela, RIM peut compter sur une base de 80 millions d’utilisateurs et une santé financière qui lui permettra de tenir le cap quelques années. En cas de succès de la plate-forme BlackBerry 10, Ovum estime que les chiffres de RIM du premier trimestre de l’année fiscale seront sans doute en hausse. Mais ce retour dans le vert ne serait que de courte durée. “Nous nous attendons à ce que le déclin se poursuive sur le long terme.”

La popularité des smartphones BlackBerry dans les pays émergents devrait également se tasser au fur et à mesure que le fabricant sortira de nouveaux modèles sous BlackBerry 10. Le prix de vente élevé des nouveaux modèles BB10 devrait petit à petit réduire le volume des ventes du fabricant canadien. L’émergence des terminaux Android bon marché devrait porter un coup fatal à RIM dans ces pays où le prix importe plus que la qualité générale du produit.

En attendant de pouvoir vérifier les prédictions des analystes d’Ovum, nous vous proposons de relire notre preview (plutôt élogieuse) de BlackBerry 10.

Pour rappel, RIM présentera ses deux premiers terminaux BlackBerry 10 dans deux jours au cours d’un événement spécial organisé à New-York.

On en parle sur le forum.

3 Commentaires

  1. Je vois des gens bien content de leur BB.
    Leur OS pour tablette est une merveille.
    RIM n’est pas déméritant, j’espère qu’il resistera face aux effets de mode.

  2. Dire que le prix des smartphones BB sont chère, c’est vite oublier le prix d’un iphone 5 ou un galaxie S3 .

    RIM ayant conçût l’un des meilleur OS pour tablette que j’ai pue utiliser, malgré le manque d’application.

  3. Apple est revenu sur le devant de la scène avec ipod. Android n’existait pas il y a quelques années et samsung végétait avant de trouver le filon des smartphones.
    Dire qu’une société va mourir d’une mort naturelle c’est ne rien dire. Et être payé pour dire cela, c’est se moquer de son employeur. BB10 a des atouts que n’ont pas les autres (sécurité, push natif, clavier, nouvel OS séduisant). Apple était à la mode, il l’est moins. Alors wait & see.

Comments are closed.