Prévue pour mars 2013 la première console de salon tournant sur Android va faire tourner les têtes.

Avec un prix modique d’environ 79 euros, un design élégant et les dimensions d’un Rubik’s Cube, la Ouya esr une pionnière dans le monde du jeu vidéo : basée sur le système open-source Android, elle permettra aux développeurs de publier sans frais des jeux sur la plateforme et aux joueurs d’acquérir gratuitement ces derniers.

La console ne proposera que des jeux Free-to-Play, c’est-à-dire dont l’accessibilité est gratuite, même si certaines parties du contenu peuvent être payantes. Les contrôles de la console seront pris en charge via un classique manette de jeu.

La Ouya peut-être pré-commandée dès maintenant mais ne sera livrée qu’en mars.

Un afflux record de dons

Ouya est une réelle success-story. En effet l’équipe a décidé d’avoir recours aux financements participatifs des internautes sur le site Kickstarter. Ils s’étaient donnés un mois pour atteindre la somme de 950.000 dollars. Le succès fut tel qu’après 24 H ils avaient déjà récolté la somme de 2,5 millions de dollars pour finalement arriver à terme à un peu plus de 8,6 millions de dollars, constituant ainsi un record pour les projets liés aux jeux vidéos sur Kickstarter.

Même si le projet paraît indépendant, certains noms sont pourtant bien connus du monde du jeu vidéo : Julie Uhrman, ancienne chef de rubrique d’IGN, Ed Fries responsable des développements de jeux de la Xbox mais aussi Muffi Ghadiali, qui a quand à lui contribué à la création du Kindle d’Amazon.

Des performances à améliorer ?

Côté technique, les performances de la Ouya se rapprochent plus de celles d’une robuste tablette tactile. Avec son processeur d’1,6 GHz, sa carte graphique Nvidia Tegra3, sa sortie HDMI et ses 8 GB de mémoire flash Interne, la console a pour but avoué de transposer les jeux de votre smartphone/tablette Android sur votre télévision.

Malgré tout, la petite bête sera capable de proposer des graphismes plus complexes grâce au système de « cloud gaming ». En effet l’équipe de développeurs devrait conclure un partenariat avec la société OnLive. Cette dernière permettrait à la Ouya de se
connecter à des serveurs faisant fonctionner les jeux à distance et affichant directement le résultat sur votre télévision. Gare à la connexion Internet cependant…

Réagissez sur le forum.

Quentin Goossens (St)