Nvidia veut briller à nouveau avec son Tegra 4

Le fondeur souhaite passer l’éponge sur l’échec de son dernier processeur mobile avec une nouvelle version moins énergivore et mieux portée vers les demandes graphiques exigeantes.

nvidia-tegra4
© The Verge

Ces derniers mois, force est de constater que Qualcomm a fourni les solutions de calcul pour la très vaste majorité des smartphones haut de gammes. Nvidia aimerait toutefois bousculer cette hégémonie à l’aide de son Tegra 4, un corrigé du prédécesseur qui consommait trop d’énergie. Sur papier, la promesse est évidemment de produire la puce capable de séduire tous les fabricants d’appareils Android.

Le spécialiste du graphisme à fort à faire et déploie 72 GPU Cuda, ce qui signifie en termes humains que l’unité de calcul peut traiter une quantité impressionnante de requêtes. La finesse de gravure atteindrait les 28nm, un exploit face aux 40nm du Tegra 3. Le dégagement de chaleur est moindre ainsi que la consommation électrique.

Seul souci: le Tegra 4 n’intègre pas la connectivité LTE. Pour les fabricants, il s’agit d’un obstacle puisqu’ils devront ajouter une puce supplémentaire afin d’offrir la 4G et augmenter, de ce fait, la demande en électrons. Le patron de Nvidia, lui, proclame des résultats en traitements photographiques et plus particulièrement, sur la technologie HDR avec un mode de capture vidéo compatible.

Il ne reste plus qu’à tester cette solution dans de futurs appareils. Mais ce ne sera pas avant la fin de cette année, au mieux.

On en parle sur le forum

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.