Le Xperia T est le nouveau smartphone de Sony. Reprenant le design en Arc des derniers modèles de la gamme Xperia, il reprend dans les grandes lignes les spécificités du Xperia Ion tout en affichant quelques petites améliorations. Son petit rôle dans Skyfall, le dernier épisode en date des aventures de James Bond en fait également un appareil sur mesure pour les espions en herbe. Mais le Xperia T est-il réellement à la hauteur de nos espoirs?

Sur le papier, le Xperia T est sans aucun doute une belle bête. Ses spécifications haut de gamme en font un appareil extrêmement désirable et à la pointe de la technologie. Solide, performant et stylé, il s’affiche comme le parfait compromis entre le haut de gamme et le milieu de gamme.

Dès le premier contact, le ton est donné : le Xperia T est en réalité une refonte du Xperia Ion. L’appareil intègre un processeur dual core cadencé à 1,5 Ghz, 1 Go de RAM, 16 Go de mémoire et un écran large de 4,6″ offrant une résolution de 1280×760. Il hérite également de l’un des meilleurs capteurs photo du moment, avec 13 mégapixels dans le capot… Très bien équipé et embarquant une connectivité au poil, le Xperia T hérite cependant des quelques défauts de son ainé. Comme trop souvent, Sony se contente ici d’embarquer les fonctionnalités primaires pour proposer un terminal haut de gamme performant mais qui manque d’audace. Le constructeur joue davantage la carte du design que celle des fonctionnalités embarquées. A 529€ – contre 649 pour le Galaxy S3 et 499€ pour le Lumia 920 – le Xperia T se de revoir certaines fonctionnalités au rabais.

Appareil en main, on constate très vite ses petits défauts, de la batterie tout juste correcte au design un peu marginal, qui ne le rend pas très ergonomique, en passant par la qualité générale de la finition. Le Xperia T a beau être une belle bête, il ne remplit pas toutes ses promesses. Ainsi, son capteur de 13 mégapixels fait à peine mieux qu’un capteur de 8 mégapixels et tient difficilement la comparaison avec un Lumia 920 en faible luminosité. Sony rogne là où il le peut, de la qualité de l’enregistrement sonore dans la prise de vidéos à la qualité des appels, de qualité très moyenne. Sony compense partiellement ces petits défauts avec une suite logicielle de qualité et un lecteur MP3 extraordinaire, mais ne parvient pas à convaincre totalement.

Fonctionnel, agréable à utiliser malgré son design minimaliste, accessible et proposant une expérience utilisateur riche, le Xperia T rivalise avec les smartphones haut de gamme des concurrents sans faire de véritables étincelles. Son plus gros atout? Un prix au rabais qui lui permet de tirer son épingle du jeu. Une stratégie risquée de la part de Sony, qui oblige le fabricant à renouveler régulièrement sa gamme de terminaux. Reste que pour monsieur tout le monde, le Xperia T reste l’un des appareils offrant le meilleur rapport qualité / prix du moment.

On en parle sur le forum.