Here, c’est le nom de la nouvelle plate-forme de cartographie communautaire de Nokia. Déjà disponible sur PC et Mac, Here devrait bientôt débarquer sur iOS, Android, Firefox OS et sur une série de terminaux dédiés. Avec Here, Nokia compte littéralement écraser son rival Google Maps et devenir le nouveau leader de la navigation mobile.

La plate-forme Here est déjà disponible sur PC et Mac.

L’ambition de devenir leader

En 2007, Nokia rachetait Navteq pour 5,7 milliards de dollars. Un rachat très controversé à l’époque, puisque nombreux étaient les analystes qui estimaient que Nokia galvaudait son argent à l’heure où il fallait investir dans les smartphones… Mais les ambitions de Nokia n’étaient pas connues à l’époque. Le géant finlandais a d’ailleurs confirmé sa volonté de monter sur la première marche du marché de la cartographie en annonçant aujourd’hui le rachat d’Earthmine, une société spécialisée dans la capture 3D, qui devrait permettre à la firme d’implanter un service proche de StreetView dans Here d’ici quelques mois.

Nokia ne cache plus ses intentions. La firme finlandaise souhaite imposer “Here” sur toutes les plates-formes. Ce rebranding complet de Nokia Maps devrait bientôt débarquer sur iOS et Android, mais aussi Firefox OS. Le portail en ligne est lui déjà disponible sur PC et Mac. Mais le géant nordique ne s’arrête pas là… “Avec la nouvelle marque HERE, Nokia entend donner naissance à une nouvelle génération d’appareils et de services de localisation.” Cela voudrait-il signifier que Nokia proposera également des systèmes GPS “Here” d’ici quelques mois?

« Les utilisateurs souhaitent bénéficier de cartes de grande qualité. HERE rassemble tous les services de localisation de Nokia pour leur offrir de meilleures explorations et découvertes, ainsi qu’un meilleur partage de leur monde », déclare Stephen Elop, PDG de Nokia.

Un service révolutionnaire

Basé sur le support du Cloud, HERE utilise la technologie HTML 5 pour un affichage ultra-rapide. Le plus gros atout de cette plate-forme? Sa puissance. Plusieurs modes de vue sont disponibles, avec des images satellites, plans, vues 3D,… Le moteur est d’une fluidité exemplaire, l’utilisateur peut incliner la carte dans tous les sens, un mode offline est disponible, et par dessus le marché HERE offre des informations précises sur les transports en commun, le guidage vocal (sur mobiles), les itinéraires à emprunter, le trafic routier et les points d’intérêt.

Communautaire, HERE compte également sur la participation de ses utilisateurs pour s’améliorer. Grâce à l’outil Map Creator, les utilisateurs peuvent ajouter diverses informations telles que les noms de certaines rues, pas encore répertoriées ou les sens de la circulation, éléments qui seront ensuite intégrés par Nokia aux cartes, après vérification.

Enfin, le rachat d’Earthmine devrait permettre à Nokia de proposer un service similaire à Streetview d’ici quelques mois. Des voitures équipées d’un système de prise de vues similaire à Streetview sillonneront bientôt le monde pour créer les données de demain…

« Avec cette nouvelle marque, Nokia se positionne judicieusement sur le marché de la cartographie et de la localisation. Les ressources de Nokia dans ces secteurs sont à la pointe de ce qui se fait dans le monde. Nous sommes persuadés que la cartographie et la localisation vont prendre une place de plus en plus importante dans le développement de services et de mobiles de prochaine génération dans les secteurs les plus variés », conclut Crawford Del Prete, vice-président directeur et directeur de la recherche à l’international chez IDC.

On en parle sur le forum.

2 Commentaires

  1. ouais bon c’est pas gagné sur Bruxelles. Il situe mon adresse à quelques 10 maisons de là où j’habite vraiment, affiche des lignes de tram qui n’existe plus (23 & 24) et contient quelques fautes d’orthographe dans les noms des rues aux alentours de chez moi.
    Une vérification sur 2km² qui n’est pas vraiment concluante…

Comments are closed.