Les développeurs ont désormais accès à une interface de programmation qui permet d’exploiter l’écran tactile en trois dimensions. Excitant et parfaitement inutile.

xperia-floating-touch
La technologie Floating Touch sur l'Xperia Sola

Le « Floating Touch » est cette technologie qui détecte l’approche de la peau vers la zone tactile de l’écran. Jusqu’à présent, son application au sein d’Android est limitée au navigateur via lequel il est possible de survoler des liens avant de les cliquer. Ces liens se placent en surbrillance lorsqu’ils sont approchés. Ce comportement améliore la précision des gestes effectués par l’utilisateur.

Lorsque Sony rend accessible les contrôles qui permettent de profiter de cette fonctionnalité, l’intérêt est, par exempe, de titiller l’imagination des éditeurs de jeux ou d’ouvrir des nouvelles possibilités aux développeurs d’applications afin qu’ils ajoutent une dimension supplémentaire à leur interface. Le problème est que le Floating Touch n’est intégré qu’au sein d’un seul smartphone, l’Xperia Sola. Ce milieu de gamme relativement banal ne fait déjà plus partie des téléphones mis en avant par son fabricant. Comment pourrait-il, à lui seul, provoquer un enthousiasme auprès des développeurs ?

Il est complexe de comprendre pourquoi Sony place son énergie dans de tels projets alors que les mises à jour d’Android sur ses téléphones haut de gamme prennent un temps considérable.

Toutefois, les intéressés peuvent se rendre dans le monde des développeurs Sony afin d’en savoir plus sur l’API Floating Touch.

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.