Le programme NEST’up, qui a pour but de favoriser l’émergence et le développement de startups en Wallonie – pour tout savoir, c’est par ici – , trouve son rythme de croisière. Les efforts se concentrent pour l’instant sur le blog développé en collaboration avec Le Soir.  Damien Van Achter – ancien journaliste, professeur de journalisme en ligne et blogueur reconnu dans les webosphères belge et française – sera le rédacteur en chef de cette plateforme hébergée sur LeSoir.be.

“Ce blog a pour vocation de distribuer de l’attention vers tous ceux qui innovent en Wallonie et en Belgique”, explique Damien Van Achter. “Ce qu’on offre, c’est un univers disponible pour tous les gens passionnés, qui ont des idées, qui entreprennent des choses passionnantes”. Si la plateforme de storytelling peut dérouter au premier coup d’oeil, le rédacteur en chef de la plateforme ne craint pas d’innover. “C’est une expérience éditoriale, un “work in progress” permanent”, reconnait-il. “Pour les médias, il est important de parler d’innovation… en innovant !  Mais ceux qui ont envie de participer à ca sont les bienvenus, la rédac est ouverte. On essaye de créer un environnement propice pour qu’il se passe des choses…”

Concrètement, le blog de Nest-up accueillera :

Des liens vers “tout ce qui bouge dans l’entreprenariat en Belgique”. “L’idée, c’est d’être ouvert à tous”, confirme Damien Van Achter. “Ca a été pensé comme ça avec Creative Wallonia, on va faire des liens vers ce qui nous parait important, où que ce soit. C’est comme ça que le groupe Facebook a été imaginé: on n’en a pas fait une page – qui a une notion commerciale dont on ne voulait pas – et on l’ouvre à tout le monde, chacun est amené à participer à la discussion, c’est une salle de rédaction open source”.

–  Du contenu propre sur l’actualité des startups belges. “On a trouvé que c’était vraiment important de pouvoir parler de Starter (RTBF), du MIC, etc. On n’est pas concurrents“, insiste Damien Van Achter. “On n’est pas un insitut de promotion de startups, on essaie simplement d’en parler. Par exemple : pourquoi des startup n’ont pas fonctionné ? Quels écueils ont-elles rencontré ? A quoi est-on confronté quand on se lance ? On peut apporter du contenu pour répondre à tout ça. Oui, on va parler de Nest-up,  mais on va aller au delà”.

Pour rappel, 6 startups, technologiques ou non, mais qui devront être innovantes, seront choisies pour participer au programme Nest-up. Il faut entrer sa candidature via Internet avant le 9 septembre. Les porteurs de projets – il faut être minimum deux – devront être à même de présenter un prototype à la fin des 9 semaines de coaching. 12 à 15 projets innovants et prometteurs seront pré-sélectionnés et invités à une séance de présentations qui aura lieu le 13 septembre, séance à l’issue de laquelle les 6 startups finalistes seront choisies.  Leprogramme sera organisé du 17 septembre au 16 novembre en Wallonie. “Mais on a bien l’intention que ça continue après”, lâche déjà Damien Van Achter…

Vous voulez poser votre candidature ? C’est par ici.

A propos de NEST’up, NEST et de la suite des festivités (Masterclass IHECS, lab.davanac, etc) by davanac.me

NEST’up by CW Teaser from Fostering Ideas on Vimeo.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.