Sharp boit la tasse au premier trimestre 2012. L’entreprise affiche une perte pharaonique d’1,76 milliard de dollars, a revu ses prévisions à la baisse et a annoncé le licenciement de 5.000 employés.

Cela va très, très mal pour Sharp, l’entreprise japonaise spécialisée dans la production d’électronique et d’écrans de télévision. La firme affiche une perte sèche d’1,76 milliard de dollars, liée à une très grosse baisse des ventes lors de ce premier trimestre (-28%). Sharp perd des parts de marché importantes dans plusieurs secteurs et affiche des résultats de plus en plus catastrophiques à chaque nouveau trimestre.

Comme solution à cette situation de crise, l’entreprise a annoncé le licenciement de 5.000 employés d’ici le début de l’année fiscale 2013. Selon les gestionnaires, il s’agira principalement de départs à la retraite et de départs volontaires. Mais cela sera-t-il suffisant pour reprendre du poil de la bête? Visiblement, non. L’entreprise s’attend à des pertes plus importantes d’ici le début d’année fiscale 2013. Sharp devrait ainsi perdre plus de 3,18 milliards de dollars en quelques mois. Une somme pharaonique qui laisse présager le pire pour la firme nippone.

Pour relever la tête, Sharp compte beaucoup sur le marché européen. L’entreprise va établir de nouveaux quartiers en Europe pour accélérer la prise de décision, en plus d’accélérer le rapprochement avec le géant chinois Foxconn. Des décisions importantes doivent également être prises en ce qui concerne plusieurs marchés, parmi lesquels l’Asie, qui a subi un brusque ralentissement des ventes de téléviseurs ces derniers mois.

On en parle sur le forum.

[ Source : The Verge ]