La défense de la firme sud-coréenne a fourni à la presse des documents tendant à prouver qu’Apple s’est lui même inspiré de concurrents dans la conception de son iPhone. Une manœuvre qui n’a guère plu à la juge Lucy Koh.

Lire la suite de l’article sur Bip.