Les Belges qui ont acheté des actions lors de l’introduction de Facebook en Bourse estiment l’avoir fait sur base d’informations erronées. Près de 2.000 plaintes de Belges ont déjà été enregistrées par l’association de défense des épargnants Dolor.


Les actionnaires de Facebook ne sont pas contents et le font savoir. Aux Etats-Unis, plus de 350.000 plaintes auraient déjà été enregistrées. En Belgique, près de 2.000 actionnaires ont contacté l’association de défense des épargnants Dolor, qui s’attend à voir ces chiffres grimper rapidement.

Ces Belges ont acheté des actions lors de l’introduction de Facebook en Bourse, le 18 mai dernier, « sur base de chiffres de revenus enjolivés », selon le président de Dolor, Hendrik Boonen. « Chaque jour, je reçois deux à trois plaintes. » « Facebook savait, avant l’introduction en Bourse, que les revenus promis aux futurs actionnaires ne seraient pas réalisables », explique Samuel Rudman du bureau d’avocats Robbins Geller, qui regroupe les plaintes américaines contre Facebook. Selon l’avocat la société savait qu’elle allait engendrer moins de gains, mais n’a partagé cette information qu’avec un cercle restreint d’investisseurs.

Dolor souligne avoir déjà émis des craintes lors du lancement de l’action en bourse. “43 $ était un montant trop élevé. Une action de Facebook ne valait guère plus de 24-25 € selon nous” explique Hendrik Boonen. Le mouvement des actionnaires aux Etats-Unis a confirmé les craintes de Dolor, tandis que le remboursement d’actions par certaines banques a confirmé que l’entrée en bourse de Facebook s’était faite sur des bases erronées. Selon Dolor, le client a tout à fait le droit d’être remboursé de ses titres.

L’association souligne par ailleurs que l’essentiel des actionnaires qui ont décidé de contacter Dolor ont le profil d’honnêtes pères de famille. Il s’agit majoritairement de simples épargnants qui ont été poussés par les médias à investir dans Facebook. “Cela semblait tellement gros qu’ils ne se sont pas inquiétés” explique Hendrik Boonen.

35.000 Belges auraient acheté des actions Facebook, selon le bureau d’avocats. L’association Dolor souhaite remettre les plaintes belges au bureau américain en septembre ou octobre. Le montant total des plaintes déjà déposées à l’encontre de Facebook atteindrait actuellement deux milliards d’euros, selon ce bureau d’avocats.

Belga avec E.F.

On en parle sur le forum.

9 Commentaires

  1. Ah, moi je croyais d’abord qu’ils se plaignaient de la façon dont Face de Book monnaie ses utilisateurs comme vaches à lait que l’on gaverait à la pub…. Mais il ne s’agit que d’ “un cercle restreint d’investisseurs” que FB aurait privilégiés… Mais voyons, la bourse fonctionne toujours sur des informations erronées! Le bidouillage et le maquillage des résultats trimestriels ou autres y est quand même monnaie courante… Et quand on considère les intérêts en jeu pour les entreprises cotées, il n’y rien d’étonnant à cela, lorsqu’il suffit de la moindre information sur le titre pour le faire partir en flèche à la hausse ou pour le faire plonger… Et la raison ou le bon sens ne vous aident pas beaucoup. Jeu de dupes! Qui peut coûter très cher… Les entreprises cotées empruntent elles-mêmes des sommes folles, aux banques !!!, pour racheter leurs propres titres et ainsi tenter de maintenir leur image boursière à flot ! Oui, il y a quelque chose de pourri au royaume de la finance…

  2. La plupart des success stories (enfin, “sucess”…jusqu’au moment du plantage) de ces dernières années sont des variantes du jeu de l’avion.

    Et ça continue à marcher.

    Je ne sais pas s’il faut chercher l’explication dans l’intelligence des variantes en question ou dans la c…nnerie humaine.

    Il y en aura encore beaucoup, donc comme dit JCVD (pas si bête, pour le coup), be aware.

  3. Y a-t-il une association qui protège les gens contre leur propre connerie? Et dire que si, par le plus grand des hasards, ils avaient gagné de l’argent, ces mêmes gens se seraient autoproclamés des génies de la finance! Mort de rire!!

  4. J’approuve les 3 commentaires qui me précèdent. Le “cercle restreint d’investisseurs” semble tout à coup comprendre la notion de capital “à risque”. Bon dieu “ils avaient promis des bénéfices et on dit qu’ils seront moindres voire inexistants”. Bien sûr, ce jour-là, pas de chance, ils avaient prêtés leur boule de cristal à un ami. Et qui croire? Que de rumeurs ! Remboursez!

    Ben non les gars, cela ne marche pas comme cela. On ne revient pas chez le libraire pour se faire rembourser son billet de Lotto sous prétexte qu’ “ils avaient dit que j’avais une chance de gagner et je ne l’ai pas eue…”

    Au fait, “crise financière mondiale” ne veut pas dire “allons-y, investissons les yeux fermés”…

  5. toute cette bulle était écrite et il me pararaît inconvenant que les ‘dindons’ de la farce s’insugent à présent! Le monde virtuel auquel ils ont adhéré ne leur conviendrait soud

  6. On dit qu’il ne faut pas se moquer du malheur des autres. Mais lorsque ces autres achètent du “vent”, ils ne devraient pas s’étonner de n’avoir que le l’air dans les poches!

  7. Bonjour depuis mercredi soir j ai un probleme avec Facebook;je prend une photo avec la web cam;elle ne la PUBLIE pas…..Par contre j enregistre tjr ave wweb cam ca ca va…Alors pouvez vous y remediez au plus vite.Car moi j ai du faire venir un technicien;qui ma couter???Je trouve de plus en plus Facebook incompetent en ne satisfait pas vos millions de clients.Merci de faire au plus vite

Comments are closed.