Beaucoup d’utilisateurs de smartphones connaissent des problèmes d’autonomie avec leur appareil. Certaines applications peuvent aider à améliorer la durée de vie de la batterie. Mais attention, Symantec a détecté un malware au travers d’une appli exploitant la faible autonomie de la batterie.

Des éditeurs ont développés une fausse application Android qui est censée économiser la batterie mais cache en réalité un cheval de Troie servant à dérober le contenu du répertoire téléphonique (noms, numéros de téléphone, email) de la victime dans le but de propager du spam. C’est grâce à Symantec que l’application ainsi que son logiciel malveillant ont été identifiés sous l’appellation Android.Ackposts. On apprend également que le Trojan peut être identifié sous le nom BatteryLong.apk.

L’application ne peut pas être retrouvée via le Google Play ni même par un store indépendant. Il s’agit en fait de spam émanant d’un expéditeur japonais à l’intérieur duquel on retrouve  un lien pour télécharger et installer le programme. Symantec est également parvenu à remonter à la source d’un des spams. L’éditeur y a découvert que les auteurs passent également par des réseaux sociaux ainsi que par des sites de rencontres déjà connus pour propager ce genre d’infection.

Source: ZDNet

On en parle sur le forum