La Cour Générale de l’Union Européenne a finalement rendu un verdict sur les accusations d’antitrust à l’encontre de Microsoft. La firme de Redmond a perdu sa demande d’appel et devra payer la somme de 860 millions d’euros à l’Union Européenne.

C’est une bien maigre compensation pour Microsoft, qui s’attendait à voir la facture diminuée de moitié, voire à une annulation de la note par l’Union Européenne. L’affaire, trainée en justice depuis 2004, avait fait les gros titres à plusieurs reprises. En cause? La situation de monopole de Microsoft sur le marché des ordinateurs il y a quelques années de cela, qui avait poussé la concurrence à évoquer les règles d’antitrust et les abus de position dominante de la firme. Microsoft était accusé, depuis 1998, de ne pas mettre à disposition de ses concurrents des outils et informations essentielles au développement de produits tournant également sous Windows et destinés à concurrencer les logiciels de la firme américaine.

La facture, qui s’élevait à l’origine à 497 millions d’euros, avait progressivement augmenté au fil des années, pour atteindre 899 millions d’euros en 2012 et finalement être revue ce matin par la Cour Générale de justice à 860 millions d’euros.

Déçu, Microsoft a néanmoins indiqué apprécier le geste de la justice qui lui aura permis d’économiser 39 millions d’euros. Une bien maigre consolation pour la firme, qui aurait pu utiliser cette somme pour racheter une autre compagnie de la taille de Yammer.

On en parle sur le forum.

[ Source : BBC ]

1 COMMENTAIRE

  1. A quand ce genre de proces pour Apple?
    On ne peut pas dire que les produits à la pomme soient très ouverts…

Comments are closed.