Kim Dotcom a beau être en plein bras de fer avec la justice américaine, il n’a pas renoncé pour autant à son projet de site “Megabox”, qu’on pensait pourtant annulé de longue date. Le fondateur de Megaupload a récemment reçu la visite de Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, et en a profité pour reparler brièvement de Megabox.

Alors que Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload, est toujours aux prises avec la justice américaine, l’homme d’affaires a récemment dévoilé un nouveau cliché de sa plate-forme musicale “Megabox”. Révolutionnaire selon lui, elle permettra aux artistes de se passer des labels en récupérant 90% des bénéfices des ventes, de partager de la musique et de l’écouter gratuitement. Le nouveau cliché dévoilé laisse entrevoir une interface claire et moderne, capable de rivaliser avec celle de Spotify. Mais Kim Dotcom parviendra-t-il réellement à accomplir ses objectifs?

Accablé de dettes, attaqué de toutes parts, Kim Dotcom se défend bec et ongles contre une armada d’avocats. Il semble pourtant décidé à lancer sa nouvelle plate-forme musicale, totalement légale, qui permettra aux artistes d’empocher davantage d’argent sur leurs ventes d’albums qu’avec n’importe quel autre système. Pour que Megabox fonctionne, Kim Dotcom aura cependant besoin de gros moyens financiers, du support de quelques fortunes et d’artistes. Pour l’heure, difficile de dire si la recette Megabox prendra réellement lorsqu’elle sera lancée, mais ce qui est certain, c’est que les choses se concrétisent.

De son côté, Kim Dotcom a récemment reçu le co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak, qui l’a assuré de son soutien à sa cause.

On en parle sur le forum.

[ Source : The Verge ]

3 Commentaires

  1. Mouais il se rachete un poeu avec ce site…parce qu’avec Megaupload il a été encore pire que les labels en faisant un max de pognon (170 millions de benefs en 2011) sans jamais rien reverser aux artistes ni contribuer à la création artistique.

  2. Je lui souhaite bon vent,
    Il a su profiter de l’innovation technique, certes a son unique profit, tout comme l’industrie du disque la fait pendant des deécénies.

    Je suis musicien et je ne vais pas pour autant arreter de faire de la musique, internet me permet de diffuser ma prod, et donc de faire des concerts et vendre de la musique. C’est madonna qui doit etre emmerdée, passer de millions de disques vendus a plusieurs centaines de milliers ne lui permetront plus d’ avoir 10 voitures de luxe, 5 villas…en vendant de la musique de merde a des masses d’ incultes.

    Internet c’est la démocratisation de la culture, la culture a tjr ete l,affaire de tous. les compagnies qui sobstinnent a vouloir faire reglementer le traffique sur la toile afin de preserver leur main mise sur cette economie le font a peine perdue.

Comments are closed.