Microsoft a marqué le coup en présentant la nouvelle version son OS mobile, qui partagera son code avec Windows 8 et intégrera une nouvelle interface encore plus personnalisable et un tas de fonctionnalités révolutionnaires. Plus que jamais, Microsoft semble être rentré dans la course et pourrait bien venir inquiéter Cupertino…

Windows 8 et Windows Phone 8 partageront le même code.

C’est par une annonce fracassante que Microsoft a débuté son Windows Phone Summit à San Francisco : Windows Phone 8 utilisera le même code que Windows 8. En réalité, pour l’utilisateur lambda, l’OS sera identique à la version de Windows 8 disponible sur tablettes. A l’image d’Apple, Microsoft a donc opté pour une plate-forme commune sur smartphones et tablettes. Un choix intelligent, d’autant plus qu’il offrira une compatibilité complète entre les deux types d’appareils pour ce qui de l’échange de données. Pour les développeurs, cela signifie un marché beaucoup plus large, et donc beaucoup plus intéressant. Pour les utilisateurs, cela signifie notamment qu’il sera possible d’interagir entre différents appareils (nous y reviendrons).

Une nouvelle interface

Seconde nouveauté majeure, annoncée en toute fin de conférence cette fois : la présence d’une nouvelle interface, entièrement personnalisable et toujours basée sur les tuiles et “live tiles” du Windows Phone 7. En pratique, il sera ainsi possible de décider de la taille des tuiles et de les placer comme bon nous semble sur l’écran. La fonctionnalité devrait permettre aux utilisateurs d’avoir un smartphone réellement personnel, qui n’a rien à voir avec celui du voisin et qui reste continuellement animé.

Windows 8 permettra de personnaliser davantage son écran d'accueil.

Un nombre impressionnant de nouveautés

L’une des particularités du Summit venait du fait que Microsoft a présenté les nouveautés de Windows Phone 8 sous la forme d’une liste de 8 caractéristiques majeures de l’OS. Ont ainsi été annoncées : l’intégration de multi-cores, des résolutions d’écran plus élevées, le support des microSD pour la sauvegarde de musique, photos, vidéos et applications, l’intégration d’Internet Explorer 10, un filtre qui bloquera automatiquement l’accès des sites de phishing, l’arrivée de la technologie NFC, le “portefeuille”, qui permettra de gérer les cartes de crédit et de débit, les cartes de fidélité, les coupons et de payer une addition dans un magasin par la simple pression d’un bouton et un système de sauvegarde sécurisé sauvegardé sur la carte SIM de l’utilisateur et permettant de créer un code personnel d’accès.

Du côté des grosses annonces, c’est bien entendu l’arrivée du code natif qui a le plus réjoui l’assemblée. Jusqu’à présent, Windows Phone 7 ne supportait en effet pas l’usage de code natif. C’était d’ailleurs la raison pour laquelle des tas d’applications ont pris des mois pour sortir sur Windows Phone, les développeurs nécessitant de les reprendre à zéro sur cette plate-forme. Avec Windows 8, les développeurs pourront porter beaucoup plus facilement leurs applications et jeux sur Windows Phone. Un énorme retard que Microsoft rattrape enfin et qui pourrait faire de son OS un réel concurrent à iOS et Android.

Autre nouveauté majeure : Microsoft remplacera Bing Maps par Nokia Maps. Le système de cartographie de Nokia sera totalement intégré à l’OS et permettra au système de bénéficier du savoir faire du constructeur finlandais. Au niveau des fonctionnalités annoncées : la possibilité de stocker hors ligne les données et d’utiliser la nouvelle application pour de la navigation turn-by-turn, sans connexion de données.

La NFC, le fer de lance de Windows 8

En une fraction de seconde, deux appareils se connectent l'un à l'autre.

Parmi les annonces sur lesquelles Microsoft a beaucoup insisté, la technologie NFC était sans doute la plus intriguante. D’une part parce qu’elle existe depuis maintenant plusieurs années et a déjà été introduite dans plusieurs appareils, dont le récent Lumia 610 et qu’on ne s’attendait donc pas à ce que Microsoft lui accorde une aussi grande importance, et d’autre part parce que en effet, la technologie NFC telle qu’introduite par Microsoft dans sa conférence de presse s’annonce révolutionnaire.

Pour Microsoft, la NFC permet bien davantage que “payer avec son smartphone” ou “télécharger une application ou lancer un site Internet depuis un tag”. Une vidéo diffusée durant la conférence a permis de se rendre compte que la NFC sera prochainement partout. Entre connaissances, il suffira de mettre en contact ses téléphones pour échanger instantanément toutes ses données de contact. Au restaurant, il sera possible d’acheter un deal Groupon à l’entrée pour profiter d’une réduction instantanée, commander les plats en attendant qu’une place se libère et faire un “check-in” pour disposer d’une promotion ou du contact du restaurant ou du pub où on s’est rendu. Les applications sont réellement multiples et pourraient s’avérer très pratiques.

Autre fonctionnalité intéressante apportée par la NFC : en une fraction de seconde, il sera possible de jouer ensemble avec plusieurs devices sous Windows 8. Un smartphone et une tablette pourront ainsi se connecter et jouer sur la même partie, même au beau milieu d’un bois. La démo live était en tout cas réellement impressionnante et a convaincu à l’unanimité la salle de l’utilité de la technologie NFC, souvent vue comme “gadget” jusqu’ici.

Une révolution technique

La démo technique d'Havok a fait forte impression.

Microsoft le sait : le jeu vidéo représente une partie importante de la vie des utilisateurs de smartphones. Or, jusqu’à présent, le Windows Phone 7 n’a pas réellement répondu à leurs attentes. La situation devrait changer sur Windows Phone 8 puisque d’une part l’OS supportera le code natif et d’autre part, il sera supporté par la technologie Havok. Lors d’une démo technique très impressionnante, Microsoft a démontré toute la puissance de son OS, qui tournera sur des processeurs dernier cri et intégrera toutes les dernières nouveautés technologiques. Havok promet un “rendu cinématographique” sur smartphone. Plusieurs titres très populaires sur d’autres devices, comme Asphalt 7 et N.O.V.A. 3 devraient débarquer sur Windows 8, en plus des futures tueries graphiques, qui sont sans doute très attendues des amateurs de jeux vidéo.

Des appareils de Nokia, Samsung, HTC et Huawei…

L'appareil présent sur scène était un prototype signé Nokia.

Enfin, dernier point et non des moindres, Microsoft a annoncé les noms des premiers constructeurs impliqués dans le Windows Phone 8. Nokia, Samsung, HTC et Huawei répondront tous présents. Leurs appareils seront disponibles dès le lancement dans 180 pays et dans 50 langues différentes. Ils disposeront tous d’un support d’updates durant une période minimale de 18 mois et il sera possible de souscrire à un programme pour disposer des updates avant les autres. Malheureusement, Windows 8 ne tournera pas sur les modèles sous Windows Phone 7. En revanche, les possesseurs de smartphones Windows Phone 7 recevront un update nommé “Windows 7.8” qui permettra d’obtenir un grand nombre de fonctionnalités de Windows 8, dont les nouveaux menus ultra-paramétrables.

En plus de rassurer les développeurs et les possesseurs de smartphones Windows Phone 7, Microsoft a donc dévoilé l’avenir de sa gamme Windows Phone. Avec la correction de la quasi-totalité des défauts de l’OS, une intégration complète à la gamme de produits Windows 8 et des fonctionnalités en avance sur son temps, Windows Phone 8 semble bien parti pour devenir le concurrent idéal d’Apple et de son futur iPhone 5. Nul doute qu’il sera très intéressant de suivre la réaction de la firme de Cupertino à cette série d’annonces qui n’ont révélé qu’une petite partie des nouveautés à venir sur cet OS.

On en parle sur le forum.

 

3 Commentaires

  1. et l’accessibilité pour les aveugles ?
    il n’y a que apple qui y a pensé !
    merci aux autres discriminateurs !

  2. A vérifier que la puissance supposée de l’OS tournant sur processeur multicoeur et les capacités graphiques ne pompent pas la batterie plus vite que son ombre. En ce qui me concerne, la gestion native du NFC est le seul point qui distance cet OS de celui de Apple qui a certainement pris du retard en la matière.

Comments are closed.