Pour faire face à la crise qu’elle traverse, la société nippone Sony a pris la décision de diminuer le salaire de ses dirigeants. Après quatre années dans le rouge, les actionnaires estiment que la direction doit également se priver. Suppression des bonus et baisse drastiques des salaires sont au programme.

Chez Sony, la météo est orageuse. Après quatre années passées dans le rouge et surtout une action au plus bas, les actionnaires et le conseil d’administration en ont assez. Les employés ne seront pas les seuls à subir les effets de la crise puisque les dirigeants de l’entreprise vont voir leur salaire diminuer et leurs primes supprimées. Plus de bonus donc, et encore moins de salaires exorbitants tant que la société n’est pas à nouveau dans le vert.

Le 27 juin prochain, les actionnaires se réuniront également pour élire la nouvelle direction. Kaz Hirai, l’actuel CEO de l’entreprise, pourrait être remplacé par un nouveau venu, même si les probabilités sont assez maigres, Hirai ayant promis un retour à la profitabilité pour 2013.

En quatre années, Sony a perdu plus de 8,6 milliards d’euros. Une nouvelle année dans le rouge pourrait pousser la compagnie à quitter plusieurs secteurs et à miser le tout pour le tout dans les marchés où l’entreprise conserve une certaine renommée.

On en parle sur le forum.

[ Source : Bloomberg ]