Megaupload compte bien se défendre contre les accusations des autorités américaines. L’entreprise est en train de former une véritable “Dream Team” d’avocats. Le dernier à avoir rejoint ses rangs n’est autre qu’Andrew Schapiro, qui avait remporté un important procès entre Viacom et Youtube pour le compte de Google.

L’affaire Megaupload doit encore passer devant les tribunaux. Pour avoir une chance de s’en sortir, la société, ainsi que six autres compagnies liées aux activités de Megaupload ont recruté quelques-uns des meilleurs avocats de la Terre. Andrew Schapiro est le dernier à avoir rejoint les rangs de la défense. Il s’était principalement fait connaître pour avoir remporté un important procès pour le compte de Youtube. A l’époque, Viacom accusait le service de vidéos en ligne de violer les droits d’auteurs et le copyright. Spécialisé dans ce type d’affaires, il compte bien apporter une aide précieuse à la société pour lui permettre de remporter ce procès qui pourrait bien rentrer dans l’Histoire.

Mais plus que l’avocat, c’est l’intégralité du cabinet Quinn Emanuel Urguhart & Sullivan que Megaupload a enrôlé, en plus d’une dizaine d’autres “stars” du milieu provenant d’Allemagne, de Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas et de Hong-Kong. Au sein de l’équipe en place, rien que des grosses-têtes qui accumulent les succès à leur palmarès. On retrouve ainsi John Quinn, qui avait remporté un important procès pour le compte de Mattel en 2008, mais avait également défendu General Motors quelques années plus tôt.

Megaupload est accusé d’avoir violé les droits d’auteurs et copyrights. La justice américaine estime à 500 millions de dollars les dommages et intérêts dus aux majors du cinéma et de l’industrie musicale. De son côté, l’entreprise créée par Kim Dotcom se défend des accusations en se plaçant sous le Digital Millennium Copyright Act et assure avoir respecté toutes les règles établies par la justice ces dernières années.

Le procès de Megaupload devrait être d’une importance capitale pour l’avenir du Web, dans la mesure où si Megaupload perd, le même cas de figure pourrait se produire pour d’autres sites et favoriser l’adoption de nouvelles lois comme ACTA par exemple.

On en parle sur le forum.

[ Source : Cnet ]