Virus DNS : le délai est repoussé jusqu’au 9 juillet

Les serveurs provisoires sur lesquels les ordinateurs infectés par le virus “DNS Changer” sont redirigés seront maintenus en activité jusqu’au 9 juillet 2012 suite à une décision d’un tribunal américain, a-t-on appris via le site du CERT (Computer Emergency Response Team).

Le virus “DNS Changer” qui est l’œuvre de pirates informatique estoniens, redirigeait les utilisateurs vers des copies de sites web afin de voler leurs données et de leur envoyer des publicités.

Le danger avait été écarté par le FBI qui avait neutralisé le virus mais laissé les serveurs, sur lesquels les gens étaient redirigés, actifs jusqu’au 7 mars. Date après laquelle les ordinateurs infectés seraient privés d’accès au net.

Le 5 mars, cette date a été repoussée jusqu’au 9 juillet 2012 suite à une décision d’un tribunal américain.

Selon le CERT, les Etats-Unis auraient décidé de laisser les serveurs actifs pour une durée prolongée suite aux nombreux cas répertoriés sur leur territoire.

Plus de 1.000 cas d’infection au virus “DNS Changer” ont été relevés en Belgique à la fin du mois de février. Environ 750.000 ordinateurs ont déjà été scannés sur le site www.dns-ok.be. Le site lancé par le CERT le 13 février et destiné à scanner les ordinateurs belges à la suite de l’annonce de l’existence du virus “DNS changer” restera en activité jusqu’à la nouvelle date limite.

On en discute sur le forum.

[ Source : Belga ]

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.