Un petit groupe d’internautes a recréé la « vraie » timeline du candidat Nicolas Sarkozy. La page Facebok ainsi refaite présente un certain nombre d’éléments gênants que le président sortant aurait « omis » de signaler. Une page à la fois ludique et intrigante.

« L’idée de cette timeline est née de la timeline officielle, » indique l’un des créateurs, qui préfère conserver l’anonymat. A l’époque où elle est sortie,  la timeline officielle du candidat avait beaucoup fait parler d’elle. Le compte Facebook créé pour le candidat présente une version édulcorée de la vie du président, « sans que soit vraiment relevé son caractère hagiographique ». Aux oubliettes la réception de Khadafi à Paris ou son précédent mariage avec Cécilia.

L’objectif des créateurs est de rétablir une vérité pour empêcher l’équipe de Sarkozy de réécrire l’histoire et de « démonter ses mensonges en exposant ses revirements nombreux et ses actions en totale contradiction avec son discours de campagne. » C’est la raison pour laquelle La Vraie Timeline n’est basée que sur des faits avérés. Des liens accompagnent chaque statut, menant vers un article de presse ou une vidéo INA. La Vraie Timeline ne cherche pas la diffamation, malgré une apparence moqueuse ou ironique.

Le calendrier démarre avec la naissance de Sarkozy. Sa jeunesse est rapidement évoquée pour arriver aux périodes politiques des années nonante. Enoncés à la première personne, les « statuts » présentent des vérités avec une certaine dérision.  « Ministre du Budget, je sabre l’impôt sur le revenu en réduisant le nombre de tranches de 13 à 7, favorisant les plus fortunés. Là-dessus, on peut dire que je suis constant

Pastiche du compte Facebook officiel de Nicolas Sarkozy, la Vrai Timeline est toutefois un site à part entière et non un simple compte parodique. Dans le moteur de recherche, qui n’en est pas un, se trouve écrit : « Ne cherchez pas, j’ai tout censuré ». « C’est une allusion non seulement à ce que Twitter a appelé la #Sarkocensure, mais aussi à la volonté de son équipe de tout maîtriser, sans avoir peur de mentir sur la réalité du quinquennat Sarkozy. », a indiqué le créateur. Une satire que l’on retrouve également dans les “Nicolas Sarkozy n’a pas partagé un lien ».

Le site a été lancé ce lundi et comptait en un jour plus de 100.000 visiteurs uniques, un chiffre supérieur au nombre de followers de Nicolas Sarkozy. Pourtant les auteurs jugent que ce site ne risque pas de nuire à la campagne du candidat : « Mais ça montre que la “résistance” au storytelling élyséen existe, ça énerve son camp, ça fédère les oppositions, donc c’est forcément positif. »

Le site n’est pas le premier à moquer la vie publique du candidat. Sur Pinterest ou sur Twitter, on pouvait aussi trouver des comptes parodiques du président sortant. La Vraie Timeline se distingue du lot par son travail d’archivage et sa recherche de l’exactitude.

Gauvain Dos Santos (St.)