Sony lance aujourd’hui officiellement sa nouvelle console portable PS Vita. Conçue pour les “vrais” gamers, la nouvelle machine de guerre de Sony a la particularité d’intégrer un système de détection de mouvements. Une grande première dans le monde des consoles nomades.

© AP

En matière de consoles, ces dernières années, Sony a quelque peu perdu son leadership, acquis grâce aux Playstation 1 et 2, au profit de Nintendo (avec ses Wii et 3DS).

Quand on sait que le chiffre d’affaire du marché du jeu vidéo est estimé à plus de 50 milliards d’euros, on comprend l’importance pour Sony de retrouver la première place du classement dans un secteur où l’on annonce une croissance à deux chiffres pour 2014 !

C’est un des objectifs rencontrés par la sortie de la toute nouvelle console portable de Sony, la PS Vita.

Cette dernière n’est ni plus ni moins que le successeur de la PSP, sortie en 2004. Si, physiquement, la nouvelle ressemble assez fortement à l’ancienne, les caractéristiques techniques qu’elle embarque sont bien entendu totalement différentes. On pourrait pratiquement parler de révolution ludique…

Conçue pour les “vrais” gamers, la nouvelle console portable est munie d’un écran tactile OLED de 5 pouces (soit 12,7 cm). Elle est également équipée de deux joysticks analogiques, deux caméras et un système de détection de mouvements (comme pour la Kinect de Xbox et la Wii de Nintendo). C’est donc une grande première dans le monde des consoles nomades.

Ajoutez à cela une connectivité Wi-Fi et 3G et un processeur de 2 Ghz, et vous obtenez une vraie bête de course, capable de rentrer de plein front en concurrence avec les machines de salon !

Au niveau du catalogue des jeux d’ores et déjà disponibles eu Europe, on en compte actuellement une bonne quinzaine, dont les têtes de gondole seront plus que probablement “Uncharted: Golden Abyss”; “Resistance: Burning Skies”; “Wipeout 2048”; “Fifa Football”; ou encore l’excellent “Rayman Origins”, qui bénéficie d’une très bonne presse.

Mais la dernière née de Sony n’est pas “simplement” une console de jeu. Ainsi, comme sa grande sœur – la Playstation 3 – elle possède un lecteur de films et musiques, un navigateur Internet, la possibilité de communiquer directement avec un PC,…

Elle peut donc être considérée comme plateforme multimedia à part entière.

C’était pratiquement devenu une obligation pour Sony. Outre la 3DS de Nintendo, la marque nipponne doit en effet faire face à une concurrence nouvelle, liée à l’émergence des smartphones. Ces appareils, également outils multimédia, sont de plus en plus perfectionnés et prêts à accueillir un tout nouveau public de joueurs.

Les prouesses techniques des jeux qui leur sont destinés sont également de plus en plus impressionnantes. Le challenge est donc grand pour Sony, qui fera tout pour installer son nouveau joujou sur le trône de numéro 1 des consoles portables.

Réagissez sur le forum.

À l’occasion de sa sortie ce 22 février, LeSoir.be vous offre 3 exemplaires de la PS Vita ! Pour avoir une chance de remporter cette merveille de technologie, rendez-vous ici.

5 Commentaires

  1. Resistance sort en mai. C’est fort peu critique comme article, alors que la console possède quelques défauts notoires (un APN ridicule, une faible batterie).
    Mais la console a néanmoins d’autres atouts: le jeu pur et dur comme vous le signalez. On lui souhaite tout de même le meilleur!

  2. D’un côté le but de l’article n’est pas un test pur et dur de la console mais tout simplement un fait : une console pour “gamer” sort aujourd’hui !

    Pour répondre à ton message Tchoupi, la batterie reste raisonnable si l’on compare la console à sa principale concurrence : la Nintendo 3DS.

    C’est une console pour GAMER et j’espère que celle-ci trouvera son public en Belgique et en Europe comparé à la situation au Japon.

  3. Notez au passage que la console a fait un véritable flop au Japon, pays pourtant réputé pour son grand nombre de “vrais” gamers… préférant pour l’instant les caractéristiques d’une Nintendo 3DS.

Comments are closed.