La PETA, l’association de défense des animaux, a lancé une nouvelle campagne de publicité qui fait le buzz en ce moment. L’idée repose sur un concept très drôle, avec des hommes végétariens qui sont plus virils que les autres, mais débouche malheureusement sur une mise en pratique misogyne au possible qui fait sonner la sonnette d’alarme des associations féministes.

Difficile de comprendre la démarche de la PETA, qui choque souvent pour créer le buzz dans ses publicités, mais qui a surtout pris la désagréable habitude d’être totalement hors-propos. Dans son dernier clip, l’organisation tente de montrer qu’être végétarien a aussi des avantages, comme le fait d’être plus viril. Le propos se veut drôle mais la conversion qui en est faite dans le petit scénario proposé est littéralement choquante. En pratique, l’épouse du jeune homme végétarien se retrouve comme un simple objet sexuel, violentée par son conjoint qui est devenu plus viril grâce à ses légumes… Le spectacle dépeint dans cette petite publicité fait peine à voir, avec des idées en pagaille qui se mêlent et retombent comme un soufflé. Le gag pousse le vice très loin au point de devenir littéralement misogyne en transformant la femme en simple objet sexuel. Drôle d’idée pour une organisation qui souhaite protéger les animaux et lutter contre leur mauvais traitement…

Certaines organisations féministes ont bien entendu immédiatement réagi, en n’hésitant pas à s’attaquer de front à la PETA, qui outrepasse largement son rôle et opte pour le “mauvais goût” selon elles. Le scandale qui en est né soulève à nouveau la question de l’utilité de telles campagnes et du rôle de cette association, qui a tendance à aller un peu trop souvent trop loin dans le mauvais goût pour faire parler d’elle.

On en parle sur le forum.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.