Une étude d’iSuppli ose prédire le marché des mobiles en 2015. Si les analystes voient toujours Android en tête des ventes, ils estiment que le Windows Phone 7 gagnera le bras de fer face à Apple et que les autres systèmes, dont BlackBerry, s’effaceront progressivement du marché…

Tout comme de nombreuses autres sociétés, IHS iSuppli fournit de nombreuses prévisions des parts de marché des différents systèmes d’exploitation sur mobiles assez régulièrement. Dans son dernier rapport, iSuppli a néanmoins surpris de nombreuses personnes en classant le Windows Phone 7 second derrière Android en 2015. D’après le site, la sortie du Nokia Lumia 900 début 2012 aux USA relancera littéralement les ventes du système et permettra à Microsoft de grappiller plus de 7% de parts de marché sur cette année. Le support de Nokia, HTC et d’autres constructeurs permettrait ainsi à l’OS de se faire une place au soleil en délogeant notamment… iOS. Difficile pourtant de croire que les choses soient aussi faciles, dans la mesure où tout reste à faire. L’OS de Microsoft ne représente en effet  qu’1,9% des parts de marché actuelles alors qu’iOS est assez proche des 18%. Néanmoins, iSuppli pense que les qualités du Lumia 900, son support de la 4G et le fait qu’il soit conçu pour le marché américain lui permettront de se vendre massivement dans les prochains mois. Toujours d’après la même étude, Nokia devrait représenter 62% des ventes de smartphones sous Windows Phone 7 en 2013.

Si ces chiffres peuvent paraître assez fantaisistes tout de même, les estimations concernant les autres OS (Symbian, BlackBerry,…) semblent tenir compte des derniers événements, avec notamment l’abandon progressif de Symbian par Nokia et la chute annoncée de BlackBerry. D’après iSuppli, les plus petits OS seraient donc les plus grands perdants, alors que Microsoft et Google seraient les deux gagnants de ces quatre prochaines années.

Une étude qui a le mérite d’oser des prédictions sur le long terme, ce qui n’est jamais une tâche évidente compte tenu des fluctuations du marché et surtout de l’impossibilité de prédire ce que les différents constructeurs annonceront d’ici plus de six mois… Quoi qu’il en soit, la rivalité entre les trois principaux OS sera très intéressante à suivre.

On en parle sur le forum.

Source : iSuppli

3 Commentaires

  1. J’aimerais bien savoir comment ils justifient des prévisions à trois ans précises au dixième de pour-cent près, et qui concerne des marchés mondiaux. Déjà faire de telles prévisions sur un seul pays relève de la boule de cristal, alors au niveau mondial…
    Je me demande également pourquoi est-ce que de très nombreux sites d’infos IT reprennent de tels chiffres (tous ajoutant, comme pour se dédouaner alors qu’ils publient les chiffres, que “à trois ans, quand même, on ne sait pas trop”) ? Serait-ce une info, une vraie, vérifiée et tout ? Quelle drôle de conception de l’info dans ce cas…

  2. SG, pour vous répondre, il ne s’agit pas d’information non. Néanmoins, les prévisions d’analystes ont toujours été reprises sur les sites consacrés aux technologies, car cela fait partie du business. Certaines banques, associations financiaires tablent beaucoup sur les prévisions, et les utilisent que ce soit pour des financements ou pour l’investissement dans des actions par exemple. Pour ma part, on m’a demandé de la traiter, et je trouve qu’elle peut avoir un intérêt, ne serait-ce qu’en créant le débat parmi le public, ou donnant une opinion sur un “futur possible”. Certes, il est impossible de prévoir avec 100% d’assurance le futur, mais plusieurs scénarios peuvent être établis. C’est ce que tentent de faire les analystes en général, et ce type d’article intéresse en général certains lecteurs, d’où sa publication. Après, comme je l’ai mis dans l’article, il ne faut certainement pas s’y fier.

Comments are closed.